Chronique Musique

♫ LA NOTE BLEUE ♫ : Joe Henderson – Page One

joe henderson
Ecrit par Davcom

En cette année 2019, le prestigieux label Blue Note souffle ses 80 bougies. L’occasion est toute trouvée pour honorer comme il se doit les albums qui ont fait l’histoire de la maison de disque créée en 1939 à New York par Alfred Lion, un juif allemand exilé puis naturalisé Américain, accompagné de son ami d’enfance, Francis Wolff, un photographe berlinois à qui on devra bon nombre de pochettes merveilleuses qui ont aidé à faire la réputation de Blue Note, et avec l’aide non négligeable d’un communiste américain du nom de Max Margulis puisqu’il apporta les fonds nécessaires à la création de ce qui deviendra un des, si pas le label de référence du Jazz.

Vous retrouverez cette rubrique hebdomadaire tous les dimanche soirs. Les disques qui seront proposés ici seront choisis en toute subjectivité.

Bon voyage dans le temps.

 

#14 Joe Henderson – Page One 1963

Page One est le premier disque, en tant que leader, de Joe Henderson.

Tout d’abord adepte du hard bop, il prit, comme beaucoup avec lui, un autre virage, plus orienté vers le Jazz-Funk Fusion, notamment sur le label Milestone. Sa deuxième partie de carrière fut d’ailleurs marquée sous le sceau de la conscience politique et sociale.

Page One est considéré par beaucoup comme étant un des premiers albums les plus importants du Jazz. Il contient d’ailleurs le premier classique de Joe Henderson, Recorda Me, ainsi que, puisqu’on vous en parlait la semaine dernière, le fameux Blue Bossa écrit par Kenny Dorham.

Ne passez pas à côté.

 

Joe Henderson : Saxophone

Kenny Dorham : Trompette

McCoy Tyner : Piano

Butch Warren : Basse

Pete La Roca : Batterie

Autres albums notables de Joe Henderson chez Blue Note :

  • Our Thing
  • Inner Urge
  • Mode For Joe

Retrouvez tous les articles du dossier LA NOTE BLEUE

 

  •  
    31
    Partages
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire