Brèves de Platine

Destroyer : Labyrinthitis

destroyer

Labyrinthitis – Destroyer

 

Avec sa dégaine d’hybride de Julio Iglesias et de Tim Burton, Dan Bejar invoque le grand écart entre une impression de détachement supposé et l’implication entière pour son grand bébé Destroyer, appellation qui aurait pu rameuter les aficionados de sonorités belliqueuses, alors que l’esprit est bien à des années lumières d’un quelconque carnaval hardcore. Le dandy canadien est de retour en ce premier trimestre 2022 avec Labyrinthitis, déjà la quatorzième pierre à un édifice dont les fondations datent du milieu des fourmillantes années 90.

C’est dix titres posés sur la table de mixage dans un esprit varié bien que globalement dansant. Destroyer poursuit donc sur la lancée de sa discographie la plus récente, le timbre pincé toujours posé sans vergogne, à faire hurler de douleur ses détracteurs les plus farouches. La signature du maestro n’a pas pris la poudre d’escampette, la musique exploite tout un panel entre un rock au sirop d’érable et une imperturbable new wave revisitée pour les besoins de la cause.

Les sillons de June se fardent d’une basse langoureuse pour un ersatz de pop de plagiste, le maniérisme ne peut être porté par tous avec élégance mais, pour le cas d’espèce, la confection est impeccablement brodée. En point culminant, le single Tintoretto, It’s For You regorge d’un dressage maladif monté sur des ressorts électroniques dont il est difficile d’envisager la sortie. Le dédale est de taille et Eat The Wine, Drink The Bread dans sa dimension ubuesque constitue une illustration symptomatique de cette recherche pour échauffer le dancefloor.

Le principal acteur de ce jeu labyrinthique se faufile dans les couloirs avec le soutien du camarade John Collins.

Il serait judicieux de venir vous y perdre.

PIAS / Merge Records – 25/03/2022

 

Site webFacebookInstagramTwitter

 

Image bandeau : Nicolas Bragg

  

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page