Dans la chambre des Sefshkenazes

Le journal de bord of the Sefshkenazes / Day 3

Vendredi 8 juillet
(Brandon)

Cette ville pue. Littéralement. Les français se lavent pas ou quoi ? Pourtant j’en connais des bouseux à Bismarck. Mais là on atteint un niveau rarement atteint. A Avignon, la plupart des gens se baladent avec des pantalons larges. C’est sans doute pour cacher des trucs pas nets. J’ai demandé à un type dans la rue s’ils avaient pas des pantalons normaux ici, des jeans quoi ? Il m’a répondu qu’avec la chaleur ça laissait respirer la peau et qu’on se sentait vachement à l’aise. Hey mec, tu crois qu’aux Amériques on laisse pas respirer la peau ? Le jean c’est nous qui l’avons inventé et c’est nous qui l’avons répandu à travers le monde, c’est pas pour que tu portes ces trucs où t’as la place de chier. J’ai quand même vu un type avec un jean après. Je lui ai demandé pourquoi il avait pas de pantalon large. Il m’a regardé un peu agressivement et il m’a dit qu’il était pas intermittent. Il faudra que je demande à Abz et David ce que ça veut dire « intermittent ».
Bon sinon hier il m’est arrivé un truc bizarre. J’étais avec Jennifer, on se baladait dans la ville, tu vois, pour essayer de trouver un coin sympa où on pourrait tester nos nouvelles chansons et à un moment on s’est retrouvé dans une grande rue avec plein de monde. Je sais pas pourquoi tous ces gens étaient là, on aurait dit un défilé du 4 juillet sauf que là on était le 7 juillet alors je sais bien que les français ont toujours un train de retard sur les américains mais j’imagine qu’ils sont quand même pas cons au point de fêter la fête nationale trois jours en retard. Bref, y avait tellement de monde qu’au bout d’un moment j’ai perdu Jennifer. Bon et il faut avouer, moi je fais le malin comme ça, mais sans Jennifer parfois je me sens un peu comme a piece of shit (David, tu peux laisser en anglais ça, les gens comprendront). Alors j’ai appelé, j’ai appelé et là y a une bande de mecs bizarres qui m’ont regardé en se marrant et qui m’ont fait signe de venir avec eux dans leur défilé tellement étrange. J’ai essayé de leur faire comprendre que je parlais pas un mot de français, et ils m’ont répondu, toujours en rigolant, not french, not french, italiano, ou un truc du genre. J’ai dit que je parlais pas italiano non plus et je suis reparti dans l’autre sens mais celui qui avait un masque avec un grand nez m’a attrapé par la housse de guitare et en moins de deux je me suis retrouvé au milieu du défilé. J’ai encore crié « Jennifer » parce que là je commençais vraiment à pas me sentir bien et là tout d’un coup, tous les italianos se sont mis à se toucher les seins et les sexes en criant « Jennifer, oooohhh, Jennifer, ohhhhh, Jennifer » comme pour se foutre de ma gueule. Alors là j’ai dit « You fuckin’ don’t speak like this of my sister or I will punch your big nose ». Et tu crois que je me suis dégonflé ? Un sefshkenaze ne se dégonfle jamais. J’ai attrapé le type par son grand nez et je le lui ai écrasé contre un autre de ses copains qui avait un pantalon à carreau (pas large mais pas en jean non plus). Et je peux te dire que les deux là ils rigolaient plus du tout. Bref, le défilé s’est un peu arrêté à ce moment-là parce que tout le monde se demandait pourquoi y avait des gens par terre qui se faisaient marcher dessus. Alors moi j’ai pris la guitare et je suis parti en courant sans me retourner en espérant que Jennifer finirait par me retrouver.

brandon boxe

Au bout de deux heures, j’ai fini par retrouver la rue de la Palapharnerie. A l’appartement Jennifer, Abz et David étaient en train de boire des bières. Abz m’a expliqué que le défilé c’était pas pour le 4 juillet mais que c’était la grande parade du festival off d’Avignon qui commençait aujourd’hui et que les gens que j’avais croisés avec des masques et des pantalons à carreaux c’était sûrement des comédiens de Comedia del Arte.
J’ai dit on s’en fout, je leur ai réglé leur compte à ces types. Personne ne touche à ma guitare. Et personne ne parle mal de ma sœur.
Putain, qu’est-ce qu’ils peuvent être ringards ces européens.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page