BDLittérature Jeunesse

« Les Croques », à goûter sans modération

Premier tome de la série « Les Croques » (Éditions de la Gouttière), « Tuer le temps » met en scène deux enfants turbulents dont les parents tiennent une entreprise de pompes funèbres. Moqués par les autres élèves, Céline et Colin s’échappent dans un imaginaire débordant pour égayer leur quotidien. Et pour cela, il n’y a pas mieux qu’un cimetière pour terrain de jeu ! Après « Nora », conte initiatique et onirique, Léa Mazé affirme son talent, indiscutable.

Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) – Léa Mazé – Éditions de la Gouttière

C’est à lire à partir de 8 ans mais franchement, c’est un régal pour tous. Les jeunes lecteurs seront touchés par ce qui arrive à Céline et Colin, victimes de la méchanceté des autres collégiens et de l’incompréhension des enseignants. Ils vibreront aussi, voire trembleront, en constatant que le début d’enquête menée par les deux ados n’est pas si farfelu, quand bien même leur esprit aime à rêver et divaguer.

Les moins jeunes, quant à eux, seront séduits par l’ambiance quelque peu mystérieuse de la BD, ainsi que par l’univers original de l’histoire et sa construction. Il faut dire que Léa Mazé s’y entend pour distiller çà et là quelques indices, nous faisant frissonner comme n’importe quel gamin devant les secrets d’une tombe cinquantenaire.

Il en est ainsi du V qui figure sur quelques sépultures. Que peut-il révéler ? Nous-mêmes n’avions pas forcément remarqué ce signe au premier coup d’œil. Il figure pourtant en surimpression et en couleur or sur la dernière de couverture…

Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) – Léa Mazé – Éditions de la Gouttière
Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) – Léa Mazé – Éditions de la Gouttière
Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) – Léa Mazé – Éditions de la Gouttière
Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) – Léa Mazé – Éditions de la Gouttière

Par ailleurs, l’une des réussites de l’ouvrage tient au fait que l’auteure prend le point de vue des jeunes. Un procédé narratif déjà utilisé dans « Nora » (premier roman graphique de Léa Mazé, publié en 2016 aux Éditions de la Gouttière), lequel nous offrait d’assister à l’évolution d’une enfant vers le passage à l’âge adulte. Le dessin délicat, tout en monochromie, était tout simplement beau. Et la jeune héroïne éponyme y questionnait son oncle, invité à répondre aux états d’âme enfantins sur l’amour, la guerre, la mort, la vieillesse et la solitude. Un récit tout en finesse, salué par plusieurs prix BD.

Ici, on prend fait et cause pour les deux collégiens, dont on mesure bien la créativité bridée. L’incarnation de leur différence – symbolisée par la profession bien lourde à porter de leurs parents (eux-mêmes préoccupés par leur travail) et matérialisée par une chevelure bleutée tout ce qu’il y a de plus rigolote et décalée – ajoute à leur difficulté de se faire entendre et respecter.

De ce point de vue, leur découverte de ce qui se ressemble… à un trésor, pourrait bien leur redonner du crédit mais aussi un brin de confiance. Affaire à suivre dans le tome 2 (« Oiseaux de malheur ») et le tome 3 (« Bouquet final ») : deux titres évocateurs qui laissent à penser que Céline et Colin ne sont pas au bout de leurs surprises et qu’ils vont se faire un malin plaisir de bousculer l’ordre établi. Après tout, tant qu’ils laissent les morts en paix… Quoique, avec eux rien n’est sûr !

Les Croques, « Tuer le temps » (tome 1) de Léa Mazé
Éditions de la Gouttière – 7 septembre 2018

 

  •  
    12
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer