Chroniques Musique

Les Hommes-Boîtes, drôles de tuyaux !

Sorti l’année dernière sur le micro label bruxellois Gnignignigni, La Copie D’Un Autre, le dernier album des Hommes-Boîtes se voit offrir une nouvelle exposition grâce à La Souterraine.

L’occasion est donc trop belle de se pencher sur l’étrange univers de ce trio belge et croiser la route de Jean Reno, Céline Dion et Daniel Balavoine broyés par une diabolique boîte à rythmes !

Les Hommes-Boîtes

Le groupe s’est d’abord fait connaitre sous le nom de Carl Et Les Hommes-Boîtes car mené par Carl Roosens, sosie auto-déclaré (La même bouche, les mêmes yeux de crapaud) de Jean Reno sur le premier morceau beau et absurde du disque. En compagnie de Emmanuel Coenen et Pascal Matthey, ils sont désormais tout simplement Les Hommes Boîtes.

Après Où Poser Tes Yeux en 2009 et La Paroi De Ton Ventre en 2013, voilà donc La Copie D’Un Autre et  ces huit chansons décalées et entêtantes dont Le Chanteur, reprise electro-pop sous Tranxene du monstrueux tube de Daniel Balavoine, qu’on imaginerait ici vautré sur un sofa poisseux d’une quelconque boîte de nuit un peu glauque.

Les compositions des Hommes-Boîtes, aussi tordues puissent-elles être, dégagent un vrai charme immédiat et une émotion palpable, le magnifique Le Froid De Ta Main en étant l’exemple parfait, même si les textes, histoires sans queue ni tête, et la voix monocorde de Carl Roosens  semblent parfois vouloir nous embarquer sur des chemins de traverse, quitte à nous perdre.

Des sosies, des animaux (tuyaux avec de la viande autour…), des humains défilent devant nous sur une musique qui fait la part belle aux synthés et aux boîtes à rythmes. On pourrait  les comparer  à des Sleaford Mods ironiques ou à Bruit Noir moins désespéré mais à l’humour égal, les Hommes-Boîtes ont tout simplement un univers bien à eux.

D’Oscillations, pop song sortie tout droit des 80’s à l’ample et touchant Voies, en passant par le court Film chanté en compagnie de Joanna Lorho, les Hommes-Boîtes mettent l’humain en avant et apporte une réelle bouffée d’air frais dans un monde oppressant et vide.

La Copie des Autres, la férocité d’un lion, la beauté d’un pigeon, merci aux Hommes-Boîtes de nous inviter dans leur étonnant bestiaire !


 

La Copie D’Un Autre– Les Hommes-Boîtes

 

La Souterraine16 février 2021

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : Alice Khol

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page