Chronique Musique

Les Nuits Secrètes

Pour tous ceux qui pensent que le Nord ce sont les corons, les terrils, le rideau de pluie qui s’abat dès qu’on quitte la Picardie, que rien ne vaut un clair de lune à Mabeuge, il est un festival qui vient tordre le cou à tous ces clichés avec bonheur : Les Nuits Secrètes.

Son principe est simple : sur trois jours vous pourrez assister à plusieurs concerts sur différentes scènes dans un lieu unique (jusque là ça ne ne le différencie pas vraiment des autres festivals) mais surtout, surtout, ce qui fait sa particularité, ce sont les parcours secrets. Les parcours secrets ? Kesako ? Simple : en petit comité (120 personnes maximum), vous prenez le bus pour une destination inconnue, un lieu insolite, un concert dont vous ignorez absolument tout. Aussi, pendant près d’une heure et demi (parcours en bus compris), vous avez le privilège de vous isoler des autres festivaliers et vivre une intimité privilégiée en entrant dans la bulle d’un artiste. Avouons-le : peu de festivals permettent ce genre de liens avec les artistes.

Pour sa seizième édition, Les Nuits Secrètes prolonge la formule qui lui a tant réussi jusque là : un savant équilibre d’électro, de variété, de pop/rock et de reggae avec des têtes d’affiche grand public (Camille, Julien Doré, Inna De Yard, entre autres) et des pointures plus ou moins underground (Apparat, Daniel Avery, Superpoze). Alléchant non ? Après, si vous habitez du côté de Maubeuge et que vous êtes libre le week-end du 28, 29 et 30 juillet, vous savez ce qu’il vous reste à faire (et ne dites pas que vous n’avez pas été prévenus).

Programmation complète ici et  renseignements là .

 

  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. Excellent Partage ! Le concept est plus qu’intéressant, c’est carrément un privilège pour les heureux élus ! Vivre un set de Chinese Man ou Dub Inc en comité réduit, ça pue paraître incroyable oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer