Littérature Etrangère Noirs

Les réponses d’Elizabeth Little

Ecrit par Gringo Pimento

 

little

 

 

« Si vous ne devez lire qu’un thriller cette année… » nous vantent les Editions Sonatine en quatrième de couverture.

C’est donc avec une grande curiosité qu’on se lance dans la lecture du thriller de l’année.
Quelques 400 pages plus loin, on referme ce livre et on s’interroge.

Coup de pub, coup marketing ?

Les Réponses est le premier roman d’Elizabeth Little. Paru aux USA en 2014, sous le titre Dear daughter, Little nous raconte l’histoire de Janie Jenkins, condamnée pour avoir tué sa mère.

Elle vient d’être libérée après 10 ans de prison, suite à une preuve plus ou moins détériorée par le laboratoire scientifique de la police. 
Coupable ou innocente ? On ne le sait pas et l’héroïne elle-même doute. Elle n’a aucun souvenir de la nuit en question, son taux d’alcoolémie étant trop important.
Quelques heures avant le meurtre, elle a surpris une conversation entre sa mère et un inconnu. Conversation intrigante dont elle se souvient encore.

Son enquête commence et l’emmène dans une toute petite ville du Middle West.

Le thriller, ce serait donc l’enquête menée par Janie pour se prouver à elle-même qu’elle n’est pas coupable ?

Or, ce n’est pas la partie la plus intéressante du roman. Loin de là ! 
Le côté thriller abandonné, on se trouve emprisonné dans cette ville, ce trou perdu, au milieu de nulle part. Avec ses habitants de toujours, les haines et rancoeurs entre eux, les compromissions, les légendes qui continuent de courir après des années.

Janie tente de se faire une place dans ce monde, de s’immiscer dans les conversations et les vies de ces gens. 
La vérité s’y trouve. 
On apprend petit à petit à connaître les habitants de la ville. Les secrets sont légions. Le suspens se loge dans ces petits silences qui pèsent.
Soulignons enfin l’habileté de l’auteur qui insère dans son récit des articles fictifs de blog, des conversations par SMS, des archives de la police, des interrogatoires de la supposée meurtrière. Tout cela ponctue le récit de manière assez opportune.

Le thriller de l’année, espérons que non mais un bon petit mix entre roman policier et étude de moeurs, oui. Dans ce cadre là, Les réponses est une vraie réussite.

Les Réponses, de Elisabeth Little, Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Julie Sibony, paru aux Editions Sonatines, Mars 2015.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire