"Madeleines" Chronique Musique

{Madeleines} : Orouni

Écrit par Lilie Del Sol

Il existerait un proverbe espagnol affirmant que « l’arbre est connu par ses fruits, non par ses racines ». Ainsi, il est délicat d’aborder le sujet des racines dans le domaine musical, car ce dernier relève pour moi avant tout d’un choix (correspondant aux fruits que la musique produit) bien plus que d’une filiation liée au hasard. Il n’y a pas de région ou de culture que je préfère a priori à une autre, en tout cas pas pour la raison que j’y serais né ou y aurais passé mon enfance.

Orchestra Baobab
Mbeugël

L’humanité trouverait ses racines sur le continent africain, qui a également forgé une bonne partie de la musique populaire d’aujourd’hui. C’est pourquoi, en tant que musicien, je considère que certaines de mes racines se trouvent là-bas. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de voyager au Sénégal, pays de l’Orchestra Baobab, et les paysages de l’île de Gorée ou de Saint-Louis m’ont particulièrement marqué.

Canta U Populu Corsu
Arietta

Pour des raisons personnelles, j’ai passé beaucoup de temps en Corse, et j’ai pu constater qu’elle n’a pas usurpé son surnom d’Île de Beauté. Voici donc une des plus belles chansons corses que je connaisse. Les ingrédients d’un morceau de haute volée sont réunis : mélodie élaborée, voix fascinante, cordes, chœurs.

The United States Of America
Stranded In Time

Depuis que j’ai commencé à faire de la musique, j’ai souvent une oreille dirigée vers la pop anglo-saxonne, en particulier celle des années 1960, dont une partie reste indépassable pour moi. Les Beatles, les Kinks et Paul Simon constituent donc en quelque sorte une souche musicale. Mais pour ne pas avoir à trancher face à ce choix cornélien des racines, voici un groupe américain dont ce morceau est un exemple typique de pop orchestrale à l’origine de ma vocation. Pour un peu compliquer les choses, la chanson « Stranded In Time » sonne très anglaise pour un groupe californien, prouvant que le sujet des racines n’est pas aussi limpide et élémentaire qu’on l’entend parfois.

 

Merci à Orouni de nous avoir offert ce texte.

Orouni a sorti trois LP, A Matter of Scale (2006), Jump out the Window (2008) et Grand Tour (2014).

Découvrez son titre The Lives of Elevators.

Il travaille actuellement à l’enregistrement de son prochain album…

Retrouvez ici l'intégralité de notre dossier d'été : Madeleines

Ajouter un commentaire