Littérature Jeunesse

Mon passage secret : une histoire sans fin

Après une collaboration avec Clémentine Beauvais pour Boucles de pierre et la réédition du Carnaval des dragons, Max Ducos est déjà de retour avec Mon passage secret. Pour ceux qui sont familiers de l’œuvre de cet auteur, la couverture marque déjà une différence notable qui se confirmera à la lecture de l’album. Max Ducos a changé de style de dessins. Il y met aujourd’hui un peu plus de folie et de fantaisie. Dans ses albums précédents, il ne sortait que rarement du cadre. Dans Mon passage secret, il y a plus de folie, moins de géométrie, les dessins sont plus enfantins et moins foisonnants.

Si nous revenons sur la couverture, deux enfants semblent nous regarder à travers un trou carré. Un passage secret qu’ils semblent sur le point d’explorer. C’est bien le nœud de l’histoire : Liz et Louis sont chez Papou et Maminou mais ils s’ennuient car il pleut.

Mais heureusement, Papou est là :

J’ai une idée pour vous occuper : chercher mon passage secret. Max Ducos

Liz et Louis se mettent en quête et vont découvrir des trésors. Et là, on retrouve le pur style de Max Ducos. Des enfants qui cherchent quelque chose et s’obstinent à trouver.

mon passage secret

Dans Mon passage secret, pourtant, la nature ne prend que peu de place contrairement aux habitudes de l’auteur. Les deux enfants sont quasiment cantonnés à la maison des grands-parents, et dans celle-ci, ils vont trouver plusieurs passages secrets. Mais trouveront ils celui du Papou ?

Mas Ducos s’amuse à brouiller les pistes car malgré les grandes découvertes des enfants, qui s’amusent comme des fous finalement, Papou ne semble jamais satisfait. Il faudrait le retour de Maminou pour résoudre la situation.

mon passage secret

Avant cela, on aura visité un tunnel à peine visible sous une tonne de cartons, les canalisations de la salle de bain, le conduit de cheminée, une trappe dans la cave.
Dans le jardin, les enfants iront à la recherche de leurs ancêtres et des nôtres en découvrant une immense grotte aux peintures préhistoriques. Nous avons ici huit doubles pages pleines qui fourmillent de détails et accrochent définitivement les petits (ou les grands) lecteurs.

Max Ducos avec Mon passage secret surprend mais ne déçoit aucunement, au contraire. Sa nouvelle aventure est formidable, prenante et surprenante ! Quand au petit clin d’œil formidable de la dernière page, ils laissent les enfants pantois mais heureux quand ils comprennent !

 


 

 

Mon passage secret de Max Ducos

Édition Sarbacane,  août 2021

 

Site web Facebook Instagram Twitter


Image bandeau : Extrait de l’album

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page