Mort à la poésie

Épisode 52 : Nii Ayikwei Parkes

Nii Ayikwei Parkes
Nii Ayikwei Parkes – : Ce que je sais – Traduit de l’anglais par Sika Fakambi – Joca Seria 2020

Salut à vous,

Aujourd’hui direction le Ghana où a grandi Nii Ayikwei Parkes. Né en 1974 en Angleterre, il passe son enfance dans le pays d’origine de ses parents ghanéens. Il retourne au Royaume-Uni pour ses études universitaires et devient rapidement une figure majeure de la poésie contemporaine londonienne.

En 2007 il obtient le Grand Prix National Ghanéen de Poésie. Il a publié plusieurs recueils de poèmes et de nouvelles, et à ce jour un roman, traduit en 2014 chez Zulma sous le titre Notre quelque part.

Les éditions Joca Seria ont fait paraître en ce début d’année une sélection de poèmes traduits par Sika Fakambi sous le titre : Ce que je sais.

Bonne écoute !

 

RssITunesSpotifyDeezerPodcloud

 

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

RSS iTunes Spotify Deezer Podcloud

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

Illustration : Cécile Le Berre

  •  
    41
    Partages
  • 40
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page