Cinéma

Addict-Culture en direct de la quinzaine cannoise !

© Bronx (Paris). Photo : Claudia Cardinale © Archivio Cameraphoto Epoche/Getty Images/cannes
Ecrit par Nulladies

Le Festival de Cannes ouvrira ses portes dans quelques heures. Pour la première fois Addict-Culture sera présent au festival pour vous présenter, au fil des projections, une sélection des films à ne pas manquer lors de leurs sorties nationales.

Cette 70ème édition est particulièrement riche avec, le retour de Arnaud Desplechin pour l’ouverture du festival ce soir avec son film, Les fantômes d’Ismaël au casting impressionnant (Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg…). Après Rois et Reines, Trois souvenirs de ma jeunesse, Un conte de noël… le réalisateur français poursuit son exploration des tourments : place à la création, puisque son acteur fétiche jouera cette fois un cinéaste en pleine crise à la veille d’un tournage.

Parmi les réalisateurs chevronnés dont on attend avec impatience la nouvelle livraison, signalons le Wonderstruck de Todd Haynes, qui après la sublime Carol nous promet un récit singulier reliant deux enfants sourds vivant à cinquante ans d’écart…

Bong Joon-Ho fera son retour (sous les couleurs un peu polémiques de Netflix, qui présente aussi le nouveau Noah Baumbach avec The Meyerowitz Stories) avec une histoire de monstre comme lui seul sait en proposer, qu’on se souvienne du très original The Host en 2006 ou de Mother en 2009.

Du côté du cinéma insolite, on devrait avoir de quoi se mettre sous la dent chez le grec Yorgos Lanthimos : alors qu’il avait surpris la Croisette avec son Lobster il y a deux ans, le voici de retour avec un nouvel animal éponyme dans The Killing of a Sacred Deer réunissant Nicole Kidman et Colin Farrel. Le duo s’offrira plusieurs montées des marches, puisqu’on les retrouvera aussi pour honorer le très attendu film de Sofia Coppola, Les Proies : sera-t-il à la hauteur du sulfureux, cruel et génial original de Don Siegel avec Clint Eastwood, sorti en 1971 ?

Enfin, les marches seront aussi foulées par Robert Pattinson venu défendre Good Time des très indés frères Safdie qui l’embarquent pour l’occasion dans un braquage raté.

Dans la production nationale, outre l’abonné Haneke (Happy End) qui pourrait prétendre à une troisième palme avec celle qui donna son éclat à la compétition l’année dernière, Isabelle Huppert, Ozon rempile avec la fantastique Marina Vatch quatre ans après le très réussi Jeune & Jolie, pour un duo complexe dans L’Amant double.

Michel Hazanivicius s’essaiera à la comédie cinéphile grâce au Redoutable qui permettra à Louis Garrel de chausser les lunettes de Jean-Luc Godard.

Jacques Doillon offre à Vincent Lindon le rôle de Rodin, et Robin Campillo (Eastern Boy) nous retracera le combat d’Act Up durant les années 90 avec 120 battements par minute.

Quant à Polanski, il présentera hors-compétition D’après une histoire vraie, nouvelle incursion littéraire et vertigineuse après le très réussi La Vénus à la fourrure il y a quatre ans.

Tout cela reste la partie spotlight de l’icerberg : la sélection nous conduira aussi aux confins de la Russie (Andrey Zvyagintsev avec Loveless, après Leviathan et Elena), l’Ukraine (A Gentle Creature de Sergei Loznitsa), le Japon (Vers la lumière de Naomi Kawase), ou encore l’Allemagne, avec le retour de Fatih Akin qui, avec In the Fade, tentera d’estomper les dix ans d’oubli qui le séparent de sa précédente sélection.

Côté Quinzaine, on sera particulièrement attentifs à la première comédie de Claire Denis, Un beau soleil intérieur dotée d’un casting all-star (Juliette Binoche, Gérard Depardieu, Josiane Balasko, Xavier Beauvois, Bruno Podalydès…) et surtout au retour de Bruno Dumont qui propose une Enfance de Jeanne d’Arc en comédie musicale…

festival de cannes

Avant-première de prestige pour l’année cinéphile à venir, Cannes en offrira pour tous les goûts, et Addict-Culture vous en donnera la primeur !

Site OfficielFacebookTwitter

  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire