Chronique Musique Musique

Rats on Rafts On Fire !

Ecrit par Beachboy

Rats on Rafts - Tape Hiss

Chez Fire Records, le deuxième semestre 2015 fait la part belle aux glorieux anciens mais toujours verts, on citera pèle-mêle Pere Ubu et Rocket From The Tombs, les 2 groupes où officie David Thomas, The Chills, Leatherface, Half Japanese et Dave Cloud And The Gospel Of Power, entre autres et tous aussi indispensables les uns que les autres.

On reviendra en temps et en heure sur Silver Bullets, le superbe retour de The Chills, disponible le 30 octobre, on insistera fortement sur Boo! album live d’Half Japanese, enregistré en 1992 qui sort le 16 octobre, pour Halloween. Le pressage vinyle sera accompagné en effet d’un magnifique masque dessiné par Jad Fair lui-même, histoire de faire plaisir à vos enfants et justifier votre achat auprès de madame…

Half Japanese sera en concert à Brest (j’y serai !) et Boulogne-Billancourt, les 21 et 27 novembre.

Comment également ne pas glisser un mot sur Pere Ubu et David Thomas. Commençons donc par le superbe objet qu’est Elitism For People, qui comprend la réédition remastérisée des géniaux The Modern Dance et Dub Housing, les singles sortis chez Hearpen records, le label de David Thomas et un live enregistré en 1977 à New York.

L’irascible chanteur joue également au sein de Rocket From The Tombs sous le charmant pseudonyme de Crocus Behemoth. Le groupe nous balancera dans les dents son nouvel album garage proto-punk intitulé Black Record, le 13 novembre.

 

Voilà, pour les anciens, place aux jeunes maintenant, car Fire records nous propose également Tape Hiss, le deuxième album de Rats On Rafts.

Rats On Rafts vient de Rotterdam, le charmant petit port néerlandais, aussi attractif que Le Havre, un soir pluvieux de novembre (pléonasme). David Fagan, chanteur et guitariste, Arnoud Verheul, guitariste, Joris Frowein, batteur et Florian Veenhuis, bassiste, voilà pour la carte de visite. Le groupe s’est formé en 2005, a multiplié démos et concerts avant la parution de leur premier lp the Moon Is Big fin 2011.

Le groupe s’est fait tout d’abord une réputation grâce à leur prestation scénique volcanique, Will Sergeant d’Echo & The Bunnymen ou Alex Kapranos, de Franz Ferdinand, pas les plus mauvais dans le genre, ont eux-même été scotchés par les 4 petits gars dès lors qu’ils embrasent les planches. Ca tombe bien, nous-mêmes pourrons en profiter puisque Rats On Rafts, au contraire de leurs pathétiques compatriotes footballeurs, débarqueront en France et prendront d’assaut l’Espace B à Paris, le 29 octobre, avant de mettre le feu, le lendemain, au Soy Festival à Nantes (soirée de folie avec Ryley Walker et Ariel Pink !).

Tape Hiss est un brulot intense et concis (8 titres en à peine 40 minutes), maniant avec classe moments de tension et passages plus calmes annonçant l’orage, on est sur des montagnes russes et les descentes sont aussi vertigineuses que les montées.

Leur post-punk se couvre de reflets psychédéliques, on pourrait parresseusement les comparer à Thee Oh Sees, en version monochrome et européenne, plus près de l’os.

Dès Sleep Little Child, on est tout de suite mis devant le fait accompli : Rats On Rafts est un groupe à guitares, le morceau débute comme la BO d’un western spaghetti avant de prendre son envol pour un final échevelé. La voix de David Fagan fait ce qu’elle peut pour exister devant un tel raffut (les hymnes punk Composition ou Powder Monkey), comme si on l’avait laissé à la porte du garage, enfermé dehors. Le son est brut, naturel, l’enregistrement s’est fait en direct, avec les moyens du bord et ça s’entend, DIY forever !

Rat Poison Face nous offre un dernier passage de rouleau-compresseur, avant que le groupe lève un peu le pied (ça reste relatif) sur la face B en particulier avec le psychédélique Seaside Tape Hiss et le tordu Zebradelic, quelque part entre Jonathan Fire Eater et Spacemen3.

Affreux, sales et méchants, Rats On Rafts explosent à nouveau sur le splendide Last Day On Earth et l’épuisant Machine 1-6-8.

Tape Hiss n’est décidément pour toutes les oreilles, il faut une certaine dose de courage pour se faire bousculer de la sorte mais pour ceux qui oseront, je vous promets une sacrée dose d’énergie pure.

Disponible en Hollande depuis Avril 2015 grâce à Kurious Recordings, c’est au tour du monde entier d’en profiter grâce à Fire Records depuis le 16 octobre.

Site OfficielFacebook Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire