Chroniques Musique

San Carol est magique !

[mks_dropcap style= »letter » size= »85″ bg_color= »#ffffff » txt_color= »#E75771″]P[/mks_dropcap]retty In Pink, aurait-on envie de chanter à l’écoute d’Houdini, le nouvel album de San Carol. Ici point de Molly Ringwald, mais quelques musiciens érudits et très doués, menés par le barbu angevin Maxime Dobosz.

[mks_dropcap style= »letter » size= »85″ bg_color= »#ffffff » txt_color= »#E75771″]E[/mks_dropcap]ntouré de Stw. à la guitare, du bassiste Florent Vincelot et du batteur Simon Garnier, Maxime nous offre là un superbe objet, ovni musical qui doit aussi bien au rock progressif des 70’s qu’à la pop indé des 90’s.

Houdini, enregistré, mixé et réalisé par Raphaël D’Hervez à La Maison Du Futur, porte bien son nom, tant la musique qui s’y déploie, le long de neuf titres tout aussi remarquables les uns que les autres, a tout du tour de magie, dont on ne comprend rien mais qu’on regarde avec des grands yeux d’enfants éberlués et ravis.

Nous avions déjà repéré San Carol, sur ses deux disques précédents, La Main Invisible en 2013 puis Humain Trop Humain, deux ans plus tard, mais là, il change de dimension et rentre dans la cour des grands, des très grands !

[mks_dropcap style= »letter » size= »85″ bg_color= »#ffffff » txt_color= »#E75771″]C'[/mks_dropcap]est Meaning Of Life qui ouvre le bal et nous hypnotise d’entrée avec ces voix trafiquées et répétitives. On monte encore d’un cran avec le somptueux Where My Parents Live, Maxime y chante magnifiquement bien, dans une ambiance à la fois planante et rythmée.

Marvelous Engine a un petit côté Radiohead, période Kid A, avant que le rythme ralentisse pour une triplette assez phénoménale : Society, Turn To Dust et Cancer. Rarement la pop n’a jamais sonné aussi ambitieuse dans notre belle contrée !

L’intense Parachutes relance l’affaire de plus belle pour ne plus nous lâcher jusqu’à la fin et ces deux derniers sommets, le long et beau Lone Star et l’Elton Johnesque Doesn’t Matter.

Vous l’aurez compris, j’ai méchamment craqué pour l’Houdini de San Carol, le magicien de la pop !

Houdini de San Carol

disponible depuis le 19 octobre chez Freemount Records/Differ-Ant

FacebookInstagram – Twitter

 

  •  
    31
    Partages
  • 30
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page