Les Inédits Littérature Francophone

Souvenir de lecture estivale : « Ellis Island » par Gilles Marchand

Ecrit par Lilie Del Sol

Ellis_Island

Ellis Island

Il paraît que les premières fois ne sont pas forcément les meilleures. Et pourtant, elles laissent forcément un souvenir particulier. Mon souvenir de lecture de vacances rassemble trois premières fois. C’est dire si j’ai pris des risques. Cela s’est passé dans un avion pour New York. Premier voyage à New York et première lecture de Perec. Et pour la première fois, nous étions deux penchés au-dessus du même livre.

Quelle meilleure porte d’entrée pour New York et Perec qu’Ellis Island ? Un texte très court, à peine quatre-vingt pages. Mais des pages d’une beauté et d’une force incroyables. On est entre la poésie, l’introspection et la recherche intime de ses origines. Et quelle terrible impression de lire l’espoir et les désespoirs de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui accostaient dans un pays qui leur tendait les bras tout en leur imposant une pénible épreuve de bienvenue. Ultime épreuve après avoir fui la misère et les guerres de leurs pays.

Deux têtes penchées sur ce petit livre, deux esprits plongés dans la profondeur de ce récit si bref, attendant à tour de rôle que l’un ou l’autre (mais la plupart du temps c’était l’un) ait achevé sa page, la tournant finalement, permettant ça et là de lire pour une deuxième fois une phrase ou un paragraphe.

Premier voyage à New York, première lecture de Perec, première lecture à deux. Combo gagnant. Je retournerai, je l’espère, à New York, je relirai du Perec et je renouvellerai certainement l’expérience de la lecture à deux. Ce ne sera plus la première fois, mais ça sera bien quand même.

Ellis Island de Georges Perec, septembre 1995, Editions P.O.L.

Extrait de Ellis Island

Les ouvrages de Gilles Marchand (Le roman de Bolaño, Dans l’attente d’une réponse favorable, 24 lettres de motivation et sortira prochainement son nouveau roman « Une bouche sans personne » qui sera disponible chez Aux forges de Vulcain).

Facebook officiel de l’auteur

Retrouvez les souvenirs de lecture estivale de nos auteurs

Merci à Gilles Marchand de nous avoir offert ce texte.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire