Chronique Musique Musique

The Dark Blue Orchestra

409174_237622349646376_1796659418_n

The Dark Blue Orchestra c’est un mafioso danseuse étoile. Dans les ruelles sombres de New York, il commet des meurtres à des fins humanitaires….hein…j’avoue, je n’ai pas tout compris à leur biographie.

Par contre, la musique, je l’ai reconnue et je l’ai aimée au fil des 4 chansons qui composent ce 1er EP de ces 7 musiciens, Paolo Conte bousculé par Dr John, David Bowie après une cuite en compagnie de Tom Waits. The Dark Blue Orchestra nous emmène au cabaret, mais sombre et louche le cabaret, il y a de quoi boire, de quoi pleurer aussi même, si on est entre hommes.

L’EP commence par Hello (on est chez des gens polis, malhonnêtes mais polis !), on claque des doigts, on s’enfile le 1er whisky, on chante même italien histoire de montrer qui on est, If dreams come true, on chavire, un peu ensorcelé par une ritournelle tzigane, In your world, on se pose dans un coin, une guitare mélancolique se voit réconfortée par des violons, Tiersen passe faire coucou à Deus. Le Neons en générique de fin de ce film noir est somptueux, classieux comme un grand Bowie.

The Dark Blue Orchestra nous propose son 1er court-métrage, on attend le passage sur grand écran avec impatience.

Pour les Addicts Parisiens sachez qu’ils seront en concert au Divan du Monde le 8 Octobre prochain. Pour vous inscrire à l’événement n’hésitez pas à aller sur Facebook ICI

L’EP est en écoute sur Soundcloud :

Ajouter un commentaire