Chronique Musique

Un joli bouquet pour The Molochs

the molochs
The Molochs/2018/Innovative Leisure
Écrit par Beachboy

Les californiens de The Molochs semblent avoir un sérieux problème spatio-temporel ou alors sont tout simplement des adeptes de la procrastination. Ainsi, leur nouvel album Flowers In The Spring va illuminer notre fin… d’été, pour le sens du timing, il faudra repasser, les amis !

D’ailleurs à l’écoute de leur disque, on pourrait même penser qu’ils sont perdus quelque part entre le Londres de la fin des 70’s et le Manchester de 1989. Vous me direz, ils progressent, tant le précédent était scotché dans les 60’s de Dylan et du Velvet.

the molochs

Composés autour de Lucas Fitzsimons, chanteur et guitariste, argentin d’origine et Ryan Foster, guitariste également, The Molochs existent depuis 2012 et nous offrent un premier album dénommé Forgetter Blues en 2013, passé plus ou moins inaperçu.

Les choses s’accélèrent avec la signature chez Innovative Leisure, le très cool label de Los Angeles, terre d’accueil pour jeunes musiciens restés scotchés sur les 60’s comme Allah-Las voire 50’s pour Nick Waterhouse.

America’s Velvet Glory, leur album de 2017 s’inscrit donc parfaitement dans cet univers un poil passéiste mais suffisamment malin pour se rendre aussi irrésistible qu’attachant.

Nous arrivent donc, un an plus tard, ces fleurs du printemps, 12 nouvelles chansons qui sentent bon les mélodies imparables des La’s ou des Go-Betweens.

La voix nasillarde et bravache, les guitares sautillantes, une rythmique impeccable sans être envahissante, Flowers In The Spring sait tout de suite se rendre attachant sur une paire de chouettes chansons To Kick In A Lover’s Door et I Wanna Say To You.

La suite de l’album sera du même niveau, le groupe évite même la monotonie qui plombait un poil leur album précédent par une énergie renouvelée et une orientation indie pop clairement assumée comme sur les radieux Too Lost In Love ou A Little Glimpse Of Death.

The Molochs n’inventent rien, assument leurs influences et se contentent juste de nous offrir quelques-unes des plus chouettes chansons de cette année (And She’s Sleeping Now, cette merveille !), vous savez, ces petites choses qu’on a juste envie de reprendre à tue-tête quand le soleil brille et qu’on veut se faire du bien avec des histoires tristes.

Mené de mains de maître par Lucas Fitzsimons, excellent parolier par ailleurs, Flowers In The Spring vous fera passer un très bon moment et risque de revenir se rappeler à vos oreilles plus souvent que vous ne l’auriez imaginé !

Flowers In The Spring est disponible chez Innovative Leisure/Modulor le 07 septembre.

FacebookTwitterInstagram

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.