Chronique Musique

Bandcamp Discoveries #04

bandcamp
Écrit par Beachboy

Chez Addict-Culture, rien ne nous rend plus heureux que de découvrir de nouveaux artistes dans les tréfonds des internets… C’est pourquoi nous avons imaginé Bandcamp Discoveries : un petit focus sur ces artistes qui présentent leur musique sur cette plateforme d’une richesse inouïe !

Accrochez-vous, ouvrez grand vos oreilles !

Délage Loverboat Beatface

Derrière ce drôle de nom, se cache Till Hormann, jeune musicien allemand installé à Amsterdam.  Il nous offre son premier album Loverboy Beatface et ses 9 chansons d’amour tristes d’une belle voix de crooner sur une électro cheap, quelque part entre Ariel Pink et John Maus.

Un charme indéniable se dégage du bonhomme et de ses chansons aux allures toutes simples mais qui s’incrustent rapidement entre vos oreilles portées par cette voix grave et profonde.

Les synthés ont beau être cheap, les beats rudimentaires, Délage chante la solitude comme personne et nous sort un disque hallucinant et fort, fort prometteur !

bandcamp discoveries 4

Loverboy Beatface est disponible chez Field Mates Records depuis le 02 mars

Rose MercieRose Mercie

Rose Mercie est le premier album d’un quatuor féminin comprenant Charlotte Kouklia, Inès Di Folco, Michèle Albertini et  Louanne Djian, toutes déjà croisées ici et là, dans des projets comme La Ligne Claire, Belmont Witch ou Charlene Darling.

Alternant chansons en anglais (le plus souvent) et français, Rose Mercie n’est pas sans rappeler l’univers d’Electrelane voire de Stereolab, faite de tension et de douceur, et ces voix qui se croisent et se décroisent, mais avec une teinte post punk clairement affichée soutenue par une rythmique percutante.

Sur Les Glycines, elles chantent je ne peux rien t’offrir de plus, mais c’est déjà beaucoup, car le disque est excellent de bout en bout, maniant les atmosphères avec brio. Superbe découverte !

bandcamp discoveries 4

Le disque est disponible depuis le 2 mars chez Sdz records.

Eoins Rites

Décidément, chaque Bandcamp Discovery se doit d’intégrer une groupe estonien, et sa lointaine mais passionnante scène musicale. Le groupe du jour s’appelle Eoins et nous offre un superbe Rites, nouvel album pour ce groupe originaire de Tartu, actif depuis 2005 et déjà responsable d’une jolie collection de disques disponibles sur leur bandcamp.

Le groupe s’appelait auparavant Lack Of Eoins, c’est donc un nouveau départ pour son leader Madis Järvekülg qui nous offre là une excellente galette post punk à forte charge émotionnelle , osant s’aventurer vers l’électro et le folk, le tout en 11 morceaux.

On pense parfois à Animal Collective qui aurait traîné du côté de Manchester à la fin des années 70, Eoins mélange les genres, à la limite de l’expérimental, semble partir dans tous les sens avant de retomber adroitement sur ses pattes. Disque étonnant, à découvrir  !

bandcamp discoveries 4

L’album est également disponible le 19 mars chez Seksound Records.

Sunwatchers II

Bon là, j’avoue, je fais une légère entorse à l’esprit des Bandcamp Discoveries en intégrant le deuxième album de Sunwatchers paru le 2 février chez Trouble In Mind Records/Differ-Ant, mais c’est moi le chef et je fais ce que je veux !

Et de un, Trouble In Mind Records propose une souscription à l’année pour recevoir leur catalogue, et quand on connaît la qualité du label (Olden Yolk et Salad Boys rien que pour ce début d’année), c’est juste une géniale idée pour ne rien rater de cet impeccable petit label.

Et de deux, le II de Sunwatchers est superbe, 6 longs morceaux aux confins du jazz, du punk et du psychédélisme, qui vous embarquent pour un long trip instrumental  sans frontières et parfaitement réalisé par le groupe new-yorkais.

Sunwatchers réveillent les consciences et vous dégagent les sinus à coups de batteries déchaînées, les cuivres et les cordes tout autant décidées à vous coller contre le mur !

bandcamp discoveries 4

II est disponible sur le bandcamp de Trouble In Minds Records.

Current JoysA Different Age

J’avais déjà applaudi des deux mains l’excellent album de Surf Curse, Nothing Yet paru l’année dernière, je réitère cet enthousiasme avec la sortie du tout aussi excellent A Different Age de Current Joys.

Current Joys est, en effet, le nom de scène de Nicholas Rattigan, musicien originaire du Nevada  aux multiples projets dont ce fameux Surf Curse, en compagnie de Jacob Rubeck.

En solo, cela nous donne un rock indé aux couleurs slowcore, à faire chialer dans les chaumières. Le beau blond fait en effet naître l’émotion de sa voix écorchée et de sa guitare sur des couches de synthés éthérés, de l’ambient lo-fi en quelque sorte.

Les 9 chansons ne respirent donc pas la joie de vivre, histoires de mal-être et de doutes, dans cette période pleine d’incertitude, mais Current Joys nous les offre avec sincérité et un talent certain.

 

bandcamp discoveries 4

A Different Age est disponible depuis le 02 mars chez Danger Collective Records.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.