BD

La Brigade Verhoeven sur les traces d’Irène

Sur la couverture de ce 2e opus des enquêtes de la Brigade Verhoeven, les protagonistes font tous la gueule, ou presque. En effet, seule Irène, une main posée sur un ventre arrondi, esquisse un sourire. Mais pour combien de temps ? Adapté d’un roman de Pierre Lemaître, cette bande-dessinée, sobrement intitulée « Irène » (Bertho et Corboz, Rue de Sèvres) met en effet nos nerfs à rude épreuve.

brigade verhoeven

Ici, le sentiment est vite balayé au profit de la réalité du crime, aussi pervers et horrible soit-il. C’est avec plaisir qu’on retrouve la Brigade Verhoeven au service d’une nouvelle enquête. Jean-Claude et ses atermoiements, Jean et ses problèmes avec sa future ex-femme… Tous ont des histoires diverses en tête mais s’efforcent de rester concentrés, sous les ordres du commandant Camille Verhoeven, qui peine lui-même à veiller sur sa compagne enceinte. Ils ont fort à faire puisque plusieurs assassinats viennent d’être commis, dont la mise en scène « façon puzzle » dépasse l’entendement, provoquant effroi et dégoût.

brigade verhoeven

brigade verhoeven

 

Un lien unit l’ensemble de ces disparitions sauvages : des romans policiers, dont on semble vouloir reproduire les scènes de crime y figurant. Adaptée d’un roman de Pierre Lemaître, l’histoire est bien ficelée et le suspense va grandissant, jusqu’à l’apothéose finale. S’il ne s’agit pas ici de la dévoiler, on peut tout de même indiquer que noir c’est noir et qu’ici-bas la vie ou la mort ne tiennent qu’à peu de choses. C’est en cela que la dramaturgie assumée de « Irène » diffère de nombre d’autres bandes-dessinées.

brigade verhoeven

brigade verhoeven

brigade verhoeven

 

Ici, pas de graphisme savamment travaillé, non pas que le dessin et la mise en couleurs (signé Sébastien Boët et Fabien Blanchot) soient à côté du propos. Mais disons qu’on se laisse porter par des visages avenants et des ambiances chargées de détails sans trop croire à l’indicible.

Et puis les crimes s’enchaînent, nous offrant même de temps en temps le point de vue du meurtrier sur ce qui se passe alentours. On se surprend alors à se faire peur, à feuilleter les pages avec frénésie, comme si nous étions dans la peau de Verhoeven, avançant pas à pas mais inquiet et fébrile, avec en tête l’étrange idée qu’on se fait manipuler. Une expérience de lecture intéressante !

Brigade Verhoeven – Tome 2 – Irène de Bertho et Corboz
Paru chez Rue de Sèvres – mars 2019

  •  
    42
    Partages
  • 42
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer