Littérature Etrangère Noirs

« Cet été-là » de Lee Martin : Autopsie d’un meurtre

Ecrit par Gringo Pimento

Avec Cet été-là, Lee Martin fait une entrée fracassante dans le paysage littéraire des Éditions Sonatine.
Sélectionné pour le prix Pulitzer du meilleur roman, cette œuvre ne vous lâchera pas une fois que vous l’aurez commencée.
Ces voix résonneront en vous encore après la fin de la lecture.

Les destins tragiques de certains personnages vous sembleront mérités et vous pleurerez sur ceux des autres, notamment celui de la petite Katie, 9 ans. Celui de son frère adolescent qui, un soir d’été, par mesquinerie, dénoncera sa sœur pour une broutille. S’en suivra une demande du père, envoyant ainsi, sans le savoir, sa fille vers sa mort.
Nous ne dévoilons pas grand chose ici. Que Katie soit morte, nous le savons dès la première phrase.

Témoignage de Raymond R :

« Je ne dis pas que je ne l’ai pas fait. Je ne sais pas. »

Lee Martin nous propose, non pas un suspens haletant, mais un roman psychologique, avec une analyse fine et profonde des personnages.
En plus de ce Raymond R, homme perdu, en quête de reconnaissance, nous avons sa femme, plus âgée et un peu perdue, elle aussi. Émouvante souvent dans ses interrogations, naïve dans ses croyances, et finalement plus forte que ce que nous aurions pu croire.

Évidemment, la famille de Katie et surtout, un Monsieur Dees, professeur de mathématiques qui donne, quasiment gratuitement, des cours aux enfants de sa petite ville, pendant l’été. Encore un personnage trouble autour duquel va s’articuler le drame.

Tous se croisent, vivent ensemble, s’aiment ou se détestent. Nous sommes ici dans une toute petite ville. Tout le monde se connaît. Certains se jalousent. En tout cas, ils semblent liés.
Par des secrets inavouables par exemple.

L’auteur prend un malin plaisir à nous dévoiler ces secrets selon différents points de vue, donnant ainsi au lecteur un grand pouvoir : celui de choisir. Qui dit la vérité ? Où est-elle ? Cette multiple narration est une grande réussite du livre.

Cet été-là est une chronique d’un meurtre, mais aussi la chronique des habitants d’une ville perdue où tous se recroquevillent les uns sur les autres.
Lee Martin nous offre un roman prenant, son premier traduit en français. Espérons que d’autres du même acabit suivent bientôt !

Cet été-là de Lee Martin, traduit de l’anglais (États-Unis) par Fabrice Pointeau, Éditions Sonatine, février 2017.

  •  
    28
    Partages
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire