Littérature Jeunesse

À l’École des loisirs, la rentrée se fait de nuit… ou en canoë !

Après avoir goûté aux doux bonheurs et autres joies délicieuses de l’été, il faut désormais gérer l’épisode de la rentrée ! Alors, pour rassurer et amuser nos petits mais vaillants écoliers, voici deux livres drôles, quelque peu buissonniers, publiés par l’École des loisirs, dont les auteur.e.s ne manquent pas d’imagination sur le sujet pour nous ravir !

la nuit de berk - l'École des loisirs

 » L’autre jour, un truc terrible est arrivé à l’école. C’est Berk, mon canard, qui me l’a raconté. »

Pour celles et ceux qui le rencontreraient pour la première fois, les présentations s’imposent. Berk, c’est un canard en peluche à la bouille adorable, petits yeux noirs et bec jaune sur une tête d’un rond parfaitement propice aux câlins et autres papouilles. Très indépendant, il lui arrive toujours une aventure… qu’il s’empresse de raconter à l’enfant dont il est le doudou, nous faisant alors profiter de l’histoire. Dans un premier album  (Le Bain de Berk), Berk manquait de se noyer après un plongeon dans le bain, affolant ainsi tous les jouets de la baignoire, alors qu’en réalité il voulait simplement leur signifier entre deux bulles de savon, quelque chose de très marrant.

Cette fois-ci, avec La nuit de Berk, nous retrouvons notre héros à l’école, oublié dans la caisse à doudous. Curieux, notre canard-tout-doux convainc un crocodile-sac-à-dos oublié lui aussi d’explorer la salle de classe plongée dans l’obscurité. Après une première dégringolade, les deux compères se sentent poursuivis par un bruit bizarre qui fait *SPROUITCH SPROUITCH SPROUITCH*. Quelques frayeurs plus tard, la lumière revient et tous deux découvrent le piteux état dans lequel ils ont mis la classe… ils passeront le reste de la nuit à nettoyer leur bêtise, avant de constater le lendemain matin qu’ils avaient oublié de frotter un endroit crucial… !

Jouant sur la peur de l’obscurité et des bruits qui l’habitent, La nuit de Berk invite aussi à la balade que plus d’un enfant rêve d’accomplir : celle dans les couloirs de l’école, de nuit ! Les têtes des deux doudous, très expressives et absolument hilarantes sous les couleurs de Julien Béziat, désamorcent les véritables craintes que les pages noires pourraient susciter. De plus, les possibles monstres à leur trousse (pas celle pleine de crayons) sont en fait échappés des titres emblématiques de L‘École des loisirs : on aperçoit ainsi Cornebidouille, une sorcière de Solotareff, un Maximonstre et quelques autres personnages bien connus encore, dessinés à la manière d’un enfant, afin de bien signifier qu’il s’agit de personnages imaginaires. Des clins d’œil astucieux pleins de tendresse qui peuvent constituer un jeu d’observation et de reconnaissance en plus de l’histoire à lire et relire. La nuit de Berk, un album coup de cœur, à partir de 3 ans, pour celles et ceux qui se demandent ce qui se passe à l’école lorsqu’il est censé n’y avoir plus personne…

La nuit de Berk, de Julien Béziat
Paru le 22 août 2018 dans la collection Pastel des éditions L’École des loisirs

 

l'école des souris - l'École des loisirs

Le hibou, avec sa cousine la chouette, est depuis fort longtemps apparenté à la sagesse… Aussi Elvis, le hibou du grenier, fait honneur à son image lorsqu’il a l’idée de s’improviser directeur d’école : lassé de ne pouvoir lire son journal tranquillement en raison du raffut émis par une colonie de petites souris, il propose aux parents de ces dernières de leur faire la classe, oui, comme chez les humains. Le voici dès lors avec 13 petits élèves sur les bras, tous affublés d’un prénom commençant par W, et piqués d’une certaine hyperactivité… Heureusement pour lui, Elvis a pensé à la maîtresse idéale : une belette végétarienne (mais ça, les souris ne sont pas obligées de l’apprendre !). Entre une visite mouvementée du canoë-école, des tentatives d’envol sans ailes, des trous de mémoire commençant par W et une belette qui a cessé de manger des souris après une indigestion, la leçon sur le théorème de Pythagore s’annonce presque comme une récréation !

Après un chien pourri à la langue aussi pendante que ses oreilles, un ourson trop mignon, ou encore un âne aux lunettes plus grandes que sa tête, l’illustrateur Marc Boutavant revient nous régaler de ses animaux aux caractères fort bien croqués : des personnages tellement vivants qu’on les voit s’agiter entre les pages avant de les entendre s’esclaffer en même temps que nous. Des dessins facétieux qui s’accordent à merveille avec la plume drolatique d’Agnès Mathieu-Daudé, dont c’est le premier ouvrage jeunesse. Là aussi, l’histoire est truffée de clins d’œil (Harry Potter, Roald Dahl …), et n’hésite pas à s’adresser au lecteur sur le ton de la confidence pétillante :

 » – Wrgtwhgufggligule ! (C’est un juron très prisé des hiboux, heureusement imprononçable par un humain, car il aurait été vraiment embêtant de devoir apprendre un juron à un enfant aussi bien élevé que toi.) »

L’École des souris, une rentrée en canoë, un petit roman à bouquiner en rigolant à partir de 6 ans, et jusqu’à n’importe quel âge tant le plaisir que l’on y trouve est grand ! (en espérant qu’un second tome suivra très prochainement…).

L’École des souris, une rentrée en canoë, d’Agnès Mathieu-Daudé (texte) et Marc Boutavant (illustrations)
paru le 22 août 2018 dans la collection Mouche des éditions l’École des loisirs.

  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer