Musique

Indigènes #Day1

Jeudi soir : Nous revêtons notre tenue d’Indigènes et nous préparons à voyager à travers les contrées singulières des 4 groupes de la soirée : The Blondi’s Salvation, Kevin Morby, The Soft Moon et Fucked up.

Les événements nantais étant nombreux, un petit passage préalable par le vernissage de l’exposition-événement Flamands et Hollandais au Château des Ducs de Bretagne s’imposait. Nous enfilons nos baskets pour courir à Stereolux, mais malgré nos efforts nous arrivons trop tard pour profiter de la prestation des nantais The Blondi’s Slavation Arghhhhh !

C’est dans une atmosphère « Velvetienne » que nous accueille l’ingénu Kevin Morby (dont Davcom vous parlait déjà ici à la sortie de son album) tout de blanc vêtu. Durant ces cinquante minutes d’une prestation fine et élégante au croisement de Bob Dylan, Léonard Cohen, Kurt Vile ou encore Lou Reed, le prolifique Kevin Morby captive les Indigènes nantais curieux de découvrir le phénomène. Pari réussi ! Le jeune américain de 27 ans a tout pour devenir un grand.

Kevin Morby
Kevin Morby

Petits verres pour se désenvoûter des limbes de Kevin Morby et zou direction The Soft Moon ! (chronique addict d’Ivlo ici) Les américains menés par le bestial Luis Vasquez n’y vont pas par quatre chemins – pas de progression ascensionnelle – le public est électrisé par leurs rythmiques binaires obsédantes ! Une tension sexuelle émane de ce corps en transe, et oui, nous ne sommes que des femmes nous rendons les armes : ENCORE !

The Soft Moon
The Soft Moon

Nos oreilles, par contre, ont vite fait grève pour Fucked Up… avouons-le, leur punk rock dévastateur nous a dirigé vers la sortie de la salle Micro.

* Adèle, Pauline et Asae, les addict indigènes *

Merci à Beachboy, Davcom et Ivlo ^^

Retrouvez les reports de Vendredi ici et Samedi ici

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page