Littérature Jeunesse

« Jules et le renard » & « Le lièvre et les lapins » : deux albums pour amitiés hors normes

« Jules vivait tout seul depuis très, très longtemps, et il était heureux ainsi. » Joe Todd-Stanton

Mais qu’il est périlleux pour une souris pas plus grande qu’une main d’enfant de côtoyer d’autres créatures quand la majorité d’entre elles ne songe qu’à en faire une bouchée ! Sur terre, félins, rapaces, humains et chiens le traquent quotidiennement, et sous terre, la frénésie des différents habitants empêche souvent notre héros de faire le moindre mouvement. Aussi, le discret mais vaillant petit Jules a-t-il pris pour habitude de ne croiser personne. Attentif, il sait comment éviter en sous-terrain les lapins pressés et autres blaireaux affairés, habile, il parvient en surface à se jouer de la chouette vorace tout comme du chien malin.

Mais depuis quelque temps, un animal que l’on dit rusé le tient à l’œil, et sans que Jules ait pu l’anticiper, voilà que la tête de ce roux canidé se retrouve au travers de son terrier ! Sans se laisser abattre (au sens propre comme au figuré), notre héros va donc s’organiser : ne parvenant pas à expulser ce renard bien coincé, il va discuter avec ce curieux invité, et partager un repas avec lui. Les deux compères se surprennent bientôt à apprécier cette complicité inattendue… Mais le lendemain, à force de persévérance, le goupil est enfin libéré et après un bref remerciement, il s’en retourne à ses bois. Jules le solitaire reprend le fil de sa survie quotidienne jusqu’à ce qu’une chute l’amène entre les serres de la chouette ! Mais un autre prédateur semble avoir gardé un œil sur lui…

© Joe Todd-Stanton / l’école des loisirs

Comme à sa précieuse habitude, Joe Todd-Stanton (à qui l’on doit Le Secret du Rocher Noir ou encore Arthur et la Corde d’or) déploie une fable minuscule à la portée de géant (de Zéralda ?), sans moralisation de bon ton. Nul besoin d’ailleurs, car la générosité que traduisent ses traits ronds et dynamiques suffit à faire réfléchir entre deux larges sourires ! Les couleurs chaudes font chatoyer les mille et un détails qui habitent planches et double-pages, tout en accentuant les émotions qui traversent le visage des personnages. Jules et le renard est un album bruissant de vie, plein d’une douceur champêtre, vif et intelligent, qui invite à trouver sa place auprès de l’autre sans renier sa (petite) chambre à soi.


 

Jules et le renard
de Joe Todd-Stanton

paru en septembre 2019 à L’Ecole des Loisirs

De 3 à 6 ans (selon éditeur)

 

[mks_button size= »small » title= »Site web » style= »squared » url= »https://joetoddstanton.tumblr.com/ » target= »_self » bg_color= »#f5d100″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fas fa-globe » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Facebook » style= »squared » url= »https://www.facebook.com/ecoledesloisirs?fref=ts » target= »_self » bg_color= »#3b5998″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-facebook » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Instagram » style= »squared » url= »https://www.instagram.com/joetoddstanton/ » target= »_self » bg_color= »#9B0063″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-instagram » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Twitter » style= »squared » url= »https://twitter.com/toddstanton1″ target= »_self » bg_color= »#00acee » txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-twitter » icon_type= »fa » nofollow= »0″]

© Joe Todd-Stanton / l’école des loisirs


« Quand le soleil se couche, le silence revient sur la garenne. Le lièvre et les lapins s’endorment ensemble dans les profondeurs rassurantes du terrier. Le lièvre rêve de courses vertigineuses et de nuits à la belle étoile. » Timothée Le Véel

Adopté par des lapins à la mort de sa mère, un jeune et grand lièvre rêve d’une vie plus indépendante et pleine de courses au grand air, sans danger.

Alors qu’un jour il s’isole pour s’abreuver, il se retrouve nez à nez avec un autre lièvre, aussi élancé que lui. Ce dernier, surpris de le trouver parmi des lapins peureux, lui propose une virée galopante à travers champs…

N’y tenant plus, notre jeune ami suit bien vite son nouveau compagnon, non sans un regard en arrière. Sûr de ses pattes, le deuxième lièvre entraîne bien vite le premier au milieu des bois, où une rencontre féroce les attend : est-ce que la seule célérité légendaire des lièvres les sauveront d’une meute de loups affamés ? Pas si certain, foi de lapin…

Le lièvre et les lapins, de Timothée Le Véel / ed Kaleidoscope

Deuxième album de Timothée Le Véel, Le lièvre et les lapins gagne en maturité : le propos est plus touffu, sans s’éloigner du bref récit d’apprentissage que proposait déjà Le renard blanc. L’on retrouve ce trait si souple, presque dansant, qui offre à ses planches aux allures de crayonnés des ombres délicates qui n’en finissent pas de s’allonger… ici, le mouvement est un ballet en noir et blanc, aussi réaliste qu’un croquis livré sur le vif, et aussi hypnotique qu’un conte emprunté au pays des merveilles.

Un message plus profond est à deviner entre deux bonds alertes, celui du collectif, qui peut se révéler salvateur et nécessaire, sans renier la singularité de chacun de ses membres.


 

Le lièvre et les lapins
de Timothée Le Véel

paru en novembre 2019, aux éditions Kaléidoscope

A partir de 5 ans (selon éditeur)

 

[mks_button size= »small » title= »Site web » style= »squared » url= »https://www.timotheeleveel.com/about-the-artist » target= »_self » bg_color= »#f5d100″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fas fa-globe » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Facebook » style= »squared » url= »https://facebook.com/127375500640386″ target= »_self » bg_color= »#3b5998″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-facebook » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Instagram » style= »squared » url= »https://www.instagram.com/tleveel/ » target= »_self » bg_color= »#9B0063″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-instagram » icon_type= »fa » nofollow= »0″] [mks_button size= »small » title= »Twitter » style= »squared » url= »https://twitter.com/Ed_Kaleidoscope » target= »_self » bg_color= »#00acee » txt_color= »#FFFFFF » icon= »fab fa-twitter » icon_type= »fa » nofollow= »0″]

©Timothée Le Véel / éditions kaléidoscope

 

Deux albums aux amitiés hors normes, qui peuvent transmettre et encourager l’envie d’être soi, aux côtés des autres !

Image bandeau : © Joe Todd-Stanton / l’école des loisirs

  •  
    22
    Partages
  • 20
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page