Brèves de lectureDocumentsLittérature EtrangèreLittérature Francophone

Les brèves de lecture du 11 février 2021

Tous les mois retrouvez les brèves de l’équipe de chroniqueurs littéraires. L’occasion de revenir sur des lectures marquantes de ces derniers mois
RETROUVEZ TOUTES NOS BREVES DE LECTURE

 

Les choix de Catherine

Noir Diadème de Gilles Sebhan

Paru chez Rouergue noir, janvier 2021

Gilles Sebhan, Noir Diadème, éditions du Rouergue

Noir Diadème est la quatrième enquête du lieutenant Dapper. Après Cirque mort, La Folie Tristan et Feu le Royaume, tous parus aux éditions du Rouergue, ce nouveau roman se situe encore une fois dans le Pas-de-Calais, non loin de la frontière belge et de ses stations balnéaires. La région et le décor font partie intégrante de l’atmosphère de cette série qui met en scène un enquêteur aussi inquiétant qu’attachant, en proie à des angoisses douloureuses, à des doutes permanents. Dans cette enquête, il est confronté à de multiples et terribles questions: le sort des jeunes migrants qui errent dans la région, survivant comme ils peuvent, à la merci de tous les dangers, celui d’adolescents handicapés, auxquels s’ajoute la question de son propre fils qui, depuis sa disparition pendant trois mois, n’est plus le même, en proie à des fantasmes de violence très perturbants. Des personnages troubles et touchants, une quête désespérée d’amour et de respect, un style sobre émaillé d’audaces stylistiques promptes à provoquer des ruptures et des sursauts chez le lecteur, Noir Diadème, pour le coup, est plus noir que noir.

Les éditions du Rouergue  sur  Instagram – Facebook


Le Calligraphe d’Hisaki Matsuura, traduit du japonais par Silvain Chupin

Paru chez Rivages / Noir, octobre 2020

Hisaki Matsuura, Le Calligraphe, Rivaves/noir

Le Calligraphe est le premier roman de Hisaki Matsuura traduit en français. L’auteur a obtenu en 1981 un doctorat en littérature française de l’université Sorbonne Nouvelle, il enseigne à l’université de Tokyo. Poète et critique de cinéma, il a remporté de nombreux prix littéraires. Le Calligraphe a paru en 2001 au Japon, et c’est en 2020 que les éditions Rivages publient cette oeuvre étrange, aussi troublante qu’inquiétante. Le personnage principal, Otsuki, vit une existence de gigolo à Tokyo. Il a abandonné ses études, est devenu toxicomane, a été hospitalisé pour soigner son addiction, et vit depuis dans une petite maison misérable à Tokyo. Son succès auprès des femmes lui permet à peine de vivoter. Sa rencontre avec le maître calligraphe Kôyama va changer sa vie. Pour le meilleur ou pour le pire ? Sa première soirée chez Kôyama va constituer le point de départ d’une bien étrange aventure: les mirages du temps qui passe, les tromperies de la perception, les illusions de la beauté, les faux-semblants de l’érotisme, les arcanes de l’art et de l’esthétique, voilà une partie des questions qui sont au cœur de ce roman unique, vénéneux, perturbant, qui laisse une empreinte profonde et durable dans l’esprit du lecteur.

Les éditions Rivages  sur Twitter Instagram – Facebook


Le choix de GringoPimento

Ces orages-là de Sandrine Collette

Paru chez Jean-Claude Lattès, janvier 2021

Pour une fois, la nature ne prend pas la place principale du nouveau roman de Sandrine Collette. L’intrigue se noue dans une zone urbaine autour de Clémence et Thomas. Une année de bonheur fou pendant laquelle Clémence croit avoir trouvé le grand amour. Une année pendant laquelle Thomas tisse sa toile, éloigne sa compagne de tous les liens anciens auxquels elle tenait.
Thomas est un prédateur, un pervers narcissique, violent et calculateur. Sandrine Collette nous met dans le bain dès les premières pages, absolument horribles avec cette épreuve de la chasse en forêt, un pseudo-jeu érotique qui ne satisfait que Thomas le chasseur et fait vivre le pire à Clémence sa proie. La voilà donc à courir, en culotte, dans la forêt. Elle « gagne » si elle échappe à Thomas pendant trois heures.  Quant à sa punition si elle n’y parvient pas…
Sandrine Collette adopte le point de vue de Clémence et uniquement le sien, sans pour autant dissimuler les faiblesses de son héroïne, qui voudrait partir mais ne le peut, ne l’ose pas, qui trouve toujours des excuses à son bourreau, qui « consent » presque à sa folie et l’excuse parfois. Tel est le récit de Sandrine Collette: la reconstruction de Clémence, comment cette femme qui a vécu l’enfer arrive à se relever malgré ses doutes,  sa peur, ses souffrances.
Ces orages-là est un roman absolument terrifiant. L’autopsie d’une relation perverse où l’homme exerce le pouvoir. Il est souvent extrêmement douloureux à lire. Si certains hommes pouvaient réaliser la portée de leurs actes, si certaines femmes pouvaient y puiser du courage ou du réconfort, alors Ces orages-là sera un livre utile.

Les éditions Jean-Claude Lattès  sur Twitter – Instagram – Facebook


Le choix de Jonathan

L’histoire de Naughty Dog de Gaëtan Boulanger 

Paru chez Pix’N Love, Janvier 2021

Gaëtan Boulanger, L'histoire de Naughty Dog

Gaëtan Boulanger ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit de dévoiler les coulisses de l’industrie du jeu vidéo. Dans son précédent ouvrage, il revenait sur la saga Harry Potter, en racontant notamment, par le menu, la manière dont toutes les considérations furent pensées pour que l’univers du petit sorcier demeure cohérent. L’Histoire de Naughty Dog ne s’intéresse pas à une saga, mais à un studio. Naughty Dog est célèbre pour avoir été à l’origine du jeu de plateforme Crash Bandicoot, emblématique de la PlayStation. Les points communs entre les deux livres sont cependant légion. Basés sur des dizaines d’interviews exclusives, fruits d’un patient travail de recherche, ils se lisent comme un roman et se placent, grâce aux qualités didactiques de l’auteur, à la hauteur de n’importe quel néophyte. Le lecteur découvre cette fois comment deux adolescents ayant commencé à concevoir des jeux à l’âge de 13 ans sur l’Apple II sont parvenus à se lier à EA, puis à Universal et à Sony. Il retrace la genèse passionnante de personnages devenus mythiques (Crash évidemment, mais aussi Jak et Daxter). L’auteur revient également sur le travail graphique des jeux, sur le gameplay, le level design, les compositions musicales, l’accueil critique et commercial, les périodes de « crunch », mais surtout l’expansion continue de Naughty Dog. Tout cela est effeuillé avec pédagogie et érudition, mais c’est en plus enrichi de propos de première main.

Les éditions Pix’N Love  sur Twitter – Instagram – Facebook


Le choix de Marion


La dixième muse d’Alexandra Koszelyk

Paru Aux forges de Vulcain, Janvier 2021

Florent est dans une période creuse et triste de sa vie, et peu de choses le passionnent. Jusqu’au jour où, en flânant dans les allées du Père Lachaise, il s’égare près de la tombe de Guillaume Apollinaire et rapporte un mystérieux morceau de bois. Naît alors en lui une passion dévorante et inattendue pour le poète, sa vie et son œuvre. Ses recherches pour se rapprocher de l’écrivain vont se ponctuer de rêves étranges, mettant en scène Pablo Picasso, Marie Laurencin, Madeleine Pagès, et autant de personnes ayant côtoyé Apollinaire. L’occasion de découvrir, derrière l’artiste, l’homme, l’amant, l’amoureux de la nature…
Mais d’où lui viennent ces visions ? Hallucinations annonciatrices de folie, ou véritable connexion ? Il lui faudra aller au bout de son obsession, pour découvrir la dernière muse du poète …

Le deuxième roman d’Alexandra Koszelyk est un petit bijou de grâce et de fantaisie, qui fait du bien dans ces périodes grises. Elle nous présente un roman empreint de réalisme magique, ode à la poésie et à la nature, qui donne une folle envie de (re)découvrir Apollinaire et ses textes !

Les éditions Aux forges de Vulcain sur TwitterInstagramFacebook

 


Le choix de La blanche illumination

Le corbillard zébré de Ross Macdonald traduit par Jacques Mailhos

Paru chez Gallmeister, janvier 2021

Ross Macdonald, Le corbillard zébré, éditions GallmeisterDans Le corbillard zébré, Ross Macdonald raconte l’histoire d’Harriet Blackwell, future héritière d’un demi-million de dollars ayant pour projet d’épouser un artiste peintre sans le sou et ce, pour le plus grand déplaisir de son papa, le colonel Blackwell. Celui-ci n’ayant confiance ni en son futur gendre ni en sa fille, décide de louer les services d’un célèbre détective privé, Lew Archer, pour mener l’enquête afin d’en savoir plus sur cet homme et si possible de dénicher des infos permettant de le discréditer. Les premières recherches du détective tendent à donner raison au colonel qui somme sa fille de renoncer à cette union. Harriet ne compte pas écouter son père et bientôt le couple disparait… Lew Archer est un détective humain, parfois empathique, parfois sans gêne mais toujours fin psychologue. C’est sa compréhension des comportements humains qui lui permet de résoudre les affaires qu’on lui confie. Un personnage énigmatique et complexe que ce Lew Archer ! Dans cette enquête, il déterre plusieurs cadavres qui le conduiront sur le chemin d’une vérité plus sombre qu’attendue … En bref, un roman policier qui tient la route, bien construit avec un style efficace. Mention spéciale pour la belle couverture colorée et vintage de ce livre.

Ross Macdonald (1915-1983) a écrit une vingtaine de romans dont une série relatant les enquêtes de Lew Archer qui fait l’objet d’une nouvelle traduction brillante signée Jacques Mailhos pour les éditions Gallmeister.

Les éditions Gallmeister  sur Twitter – Instagram – Facebook


Pour retrouver l’ensemble de ces conseils n’hésitez pas à cliquer ici
RETROUVEZ TOUTES NOS BREVES DE LECTURE
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page