"Madeleines"Chroniques Musique

{Madeleines} : Gisèle Pape

[mks_pullquote align= »left » width= »680″ size= »18″ bg_color= »#d0e6e8″ txt_color= »#000000″]

C’était la dernière chanson. Celle dont on sait bien que juste après elle, les lumières vont se rallumer. Celle choisie pour adoucir la fin de la nuit. Une chanson traditionnelle, en espagnol, remixée par un producteur argentin.
Je m’étais assise, et j’écoutais. La voix grave, les percussions qui semblaient ne jamais s’arrêter, comme la boule à facette au dessus de ma tête. J’avais l’impression d’être sur une plaine, immense. Je marchais, lentement. J’arrêtais de penser.

J’étais repartie avec le titre de la chanson griffonnée sur un bout de papier. La chanson s’appelait Quimey Neuquen, le chanteur José Larralde, et le musicien qui l’avait remixée, Chancha Via Circuito.
Ça se passait en Argentine, dans une région aux frontières de la Patagonie, une région traversée par les indiens pehuenches. Une chanson qu’on ne se transmet qu’oralement, et qui raconte les eaux des rivières, la lune qui se lève, les cheveux noires d’une indienne et le silence de la montagne. J’essayais de comprendre les paroles, j’avais même demandé qu’on me les traduise, car il y avait des termes indiens que je ne comprenais pas. Mais c’était comme si elles refusaient d’être saisies, comme s’il y avait quelque chose que les mots ne pouvaient, ou ne voulaient pas me dire. Pourtant j’adorais cette chanson, je l’écoutais en boucle, je la chantais en concert, a capella, avec juste un petit rythme fait au shaker. Mais toujours je ressentais que quelque chose m’échappait. Je me déconcentrais, j’avais l’impression de ne pas lui donner toute sa force. Alors j’avais arrêté de la chanter.

Quelques années plus tard, je suis allée en Patagonie. On a marché longtemps. On traversait une plaine immense, entourée de montagnes, tantôt à découvert, tantôt entre les herbes et les arbres. L’air était vert sombre, humide, et le chemin serpentait. Je me suis mise à fredonner la chanson. Et là, enfin, dans ses terres, j’ai senti qu’elle voulait bien que je la chante.

[/mks_pullquote]

 

[mks_separator style= »dashed » height= »6″]

Gisèle Pape a sorti son EP intitulé Oiseau en fin d’année 2015. Depuis, elle parcourt les scènes françaises et déploie ses ailes. Vous pourrez la retrouver sur scène dans le cadre des Inrocks Lab le 11 Août prochain, à la Fête de l’Huma le 16 Septembre prochain. Retrouvez toutes les dates.

Merci à elle d’avoir accepté de participer à ce projet !

Facebook officielSite officiel

[mks_separator style= »dashed » height= »6″]

[mks_button size= »large » title= »Retrouvez ici l’intégralité de notre dossier d’été : Madeleines » style= »rounded » url= »http://chk1191.phpnet.org/category/madeleines/ » target= »_blank » bg_color= »#d0e6e8″ txt_color= »#000000″ nofollow= »0″]

  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page