Mort à la poésie

Épisode 62 : Mohamed al-Maghout

Mohamed al-Maghout
Mohamed al-Maghout – La joie n’est pas mon métier – Traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi – La Différence / Orphée 2013

Salut à vous,

Aujourd’hui je vous parle d’un livre qui m’a énormément bouleversé en 2013 lorsque je l’ai découvert, et qui me file encore aujourd’hui de grands frissons. Il s’agit de La joie n’est pas mon métier de Mohamed al-Maghout, poète syrien né en 1934 et décédé en 2006.

Il est considéré comme l’un des plus grands poètes de langue arabe du XXe siècle. Il était également romancier, dramaturge et scénariste pour la télévision et le cinéma.

Dans sa préface à l’édition de 2013 (dans la formidable collection « Orphée » de La Différence), le poète Abdellatif Laâbi, qui signe également la traduction, écrit que « la poésie d’al-Maghout s’est révélée prophétique ». C’est peu de le dire.

Bonne écoute !

 

RssITunesSpotifyDeezerPodcloud

 

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

RSS iTunes Spotify Deezer Podcloud

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

Illustration : Cécile Le Berre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page