Séries

Octobre en séries

Octobre Bouge !

Si vous avez trouvé le programme du mois de Septembre chargé, dites-vous bien que le mois d’Octobre est ÉNORME. Des redémarrages de séries très espérées et surtout des lancements de projets réellement prometteurs.

LES SUITES À SUIVRE

11/10 : Chance
saison 2 sur Hulu
[mks_col] [mks_one_half]

Retour du Dr Chance, neuropsychiatre en mal de sens, qui a trébuché sur l’écueil de l’implication et s’en est mordu les doigts… Hugh Laurie replonge malgré tout, et va croiser le chemin d’un terrible tueur en série (Paul Schneider).

[/mks_one_half] [mks_one_half]

https://www.youtube.com/watch?v=dwkKS3mMlzQ

[/mks_one_half] [/mks_col]
12/10 : Riverdale
saison 2 sur Netflix
[mks_col] [mks_one_half]

Apparemment, la clique d’Archie a sérieusement convaincu et revient plus tôt que prévu ! Les annonces sont au darker, bitcher, sneaker pour cette deuxième saison. Le père mystérieux de Veronica entre en scène, Hiram Lodge, et promet des moments difficiles à Archie…

[/mks_one_half] [mks_one_half]

[/mks_one_half] [/mks_col]
22/10 : The Walking Dead
saison 8 sur AMC, sur OCS Choc le 23/10
[mks_col] [mks_one_half]

Blleuuuuaaarrr Sblam splortch RRUUUNN !! Kill you all !! Bang Bang Spaf blam !! I am Negan ! KIIIILLLLLL !!! Voilà, la saison 8 de The Walking Dead est annoncée comme la guerre absolue, et la fin de l’arc de narration de nos survivants contre Negan.

[/mks_one_half] [mks_one_half]

https://www.youtube.com/watch?v=TXtqZp4ZbCg

[/mks_one_half] [/mks_col]
27/10 : Stranger Things
saison 2 sur Netflix
[mks_col] [mks_one_half]

Retour à Hawkins quelques jours avant Halloween ! Will est revenu du Monde à l’Envers, mais plus rien n’est comme avant. Les copains vont-ils réussir à affronter les terrifiantes créatures qui tentent de se faire un chemin jusqu’à leur monde ? Sur un air de Michael Jackson, peut-être…

[/mks_one_half] [mks_one_half]

https://youtu.be/yyCkq4OwOYo

[/mks_one_half] [/mks_col] [mks_separator style= »dashed » height= »10″]

[mks_separator style= »solid » height= »10″]

ZOOM SUR…

Mr Mercedes
Audience Network depuis le 9 août

Les références font loi ici : créée par David E. Kelley, d’après un roman de Stephen King (qui a lui-même travaillé au scénario), réalisée par Jack Bender… des signatures de taille pour une série policière aux accents noirs.

Tout démarre un matin, tellement tôt que la nuit domine encore, dans une longue, très longue, file d’attente devant les portes d’un bureau d’emploi, interminable moment de désespoir glacé entre gens acculés. Des phares s’allument, les tirant de leur torpeur. Et le moteur rugit. Une Mercedes folle fauche la totalité de la foule. 16 morts.

Brendan Gleeson/AT&T

Quelques années plus tard, l’affaire n’est toujours pas résolue, et le bourru détective Bill Hodges (Brendan Gleeson) prend sa retraite, bon gré mal gré. Cet échec pèse sur sa conscience, en permanence. Et maintenant qu’il voit son quotidien se cantonner à pas grand chose, ce sentiment prend de plus en plus de place et se teinte d’alcool.

En parallèle, on suit également l’évolution de vie de celui qui a perpétré ce crime. Vivant essentiellement devant ses ordinateurs dans sa cave, Brady Hartsfield (Harry Treadaway) est un jeune homme très perturbé, coincé avec une mère alcoolisée toute la sainte journée. Il est très intelligent, mais obsédé par la sensation de pouvoir absolu sur le reste du monde, véritable vengeance à l’infini qu’il a besoin d’entretenir avec la société.

Il entre donc en contact encore et encore avec le détective qui l’a défié plus d’une fois à l’époque de son méfait, en voulant le pousser à bout, faire en sorte qu’il pète totalement les plombs. Le manipuler jusqu’au suicide.

Mais ce détective a du coffre. Il va s’occuper de réétudier l’affaire, de A à Z, en endossant le rôle de détective privé.

Ces deux personnages ne font pas toute la série. Les collègues de travail de Brady, son supérieur, son monde extérieur dans lequel il ne réussit pas à s’imposer de la manière qu’il voudrait, augmentent encore son degré de colère et de frustration. On évitera de parler du rapport qu’il a avec sa mère, incroyable Kelly Lynch…!

Où ce programme réussit à se détacher de la forme policière habituelle, est dans la réussite de l’appréhension du quotidien, la routine, l’habitude, comme étant des forces réelles de destruction, selon comment on décide d’en être victime.

Brady est à la fois éclopé de la vie et psychopathe, persuadé de faire ce qu’il faut pour contrôler son destin, mais va prendre de plus en plus de risques pour atteindre au plus près Bill Hodges. Ils savent parfaitement que leur relation tordue ne peut qu’amener au pire. Façon « lui ou moi ».

Le casting est évidemment également responsable de la qualité de la série. Le jeune Harry Treadaway propose un Brady terrifiant et malgré tout touchant, puis totalement glaçant. Quant au détective Hodges, il est parfaitement incarné par Brendan Gleeson, à l’accent bougon savoureux de solitaire en pente directe vers la déprime. Mais il conserve le contact avec la réalité grâce à la bienveillance de sa voisine Ida (Holland Taylor), dont la franchise le surprendra plus d’une fois. Frise la résurrection en rencontrant Janey (Mary-Louise Parker). Surnage dans la réalité technologique grâce au jeune Jerome  (Jharrel Jerome) et l’étonnante Holly (Justine Lupe).

Tout ces gens qui sont proches de lui, et qui deviennent forcément des cibles pour Brady, dans sa course au châtiment.

[mks_col] [mks_one_half]

[/mks_one_half] [mks_one_half]
Mr Mercedes

par David E. Kelley, Stephen King et Jack Bender

depuis le 9 août sur Audience Network

FacebookTwitterSite Officiel

[/mks_one_half] [/mks_col]
Découvrez les nouvelles séries
du mois d’octobre page suivante !
  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
1 2Page suivante
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page