Chroniques MusiqueRétrorama

19 novembre : 1991, sortie de Bandwagonesque de Teenage Fanclub

Dans la longue liste des albums indispensables de 1991, on oublie souvent de citer le 3ème album des écossais de Teenage Fanclub, Bandwagonesque.

Pourtant, il a fière allure avec son gros sac de dollars jaune, annonçant le jackpot de Creation Records, le mythique label d’Alan McGee, au summum de sa forme en publiant en une poignée de semaines Screamadelica de Primal Scream, Loveless de My Bloody Valentine et donc le chef d’œuvre noisy pop de Norman Blake et sa bande (Gerard Love, Brendan O’Hare, Raymond McGinley).

Bandwagonesque

Bandwagonesque se fera même le plaisir de taper le Nevermind au sommet du bilan de l’année du magazine américain Spin. On pourra argumenter des heures et des heures sur le bien-fondé d’un tel choix, Bandwagonesque n’a certes pas le côté générationnel des autres disques cités, mais il symbolise parfaitement le summum d’un rock indé 90’s en pleine ébullition, cherchant à toucher le Saint Graal de la pop song parfaite à coups de guitares saturées.

Dans le genre, on ne fait guère mieux que ces What You Do To Me, Star Sign ou The Concept, qui citent Status Quo sous la haute influence des Beach Boys, ou bien sûr, de Big Star. Mélodies accrocheuses, guitares tranchantes juste comme il faut, Teenage Fanclub fait-il un sans faute, réussissant même l’épreuve de l’instrumental final avec le flamboyant Is This Music ? La réponse est oui, mille fois oui, et de la bonne !

Les juvéniles et modestes écossais de Glasgow traversent l’Atlantique, se font produire par l’immense Don Fleming et décrochent les étoiles sur un disque encore frais et immédiat vingt ans plus tard. Certes, avec Grand Prix ou Songs From Northern Britain, et jusqu’à leur tout dernier album Endless Arcade paru en avril dernier, Teenage Fanclub saura encore composer de grandes et belles chansons.

Néanmoins, Bandwagonesque a le petit truc en plus, celui qui le met au dessus de la pile d’une discographie impeccable. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce bijou intemporel, il est temps de prendre le train en marche, Satan et Metal Baby vous attendent à l’arrivée !


Les réseaux de Teenage Fanclub

Site webFacebookInstagramTwitter

 


 

Image bandeau : Pochette

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page