Littérature EtrangèreLittérature FrancophoneNoirsUne semaine en romans

Une semaine en romans #01

Tous les lundis, nous vous proposerons des suggestions de lecture parmi les romans qui sortent en librairie cette semaine. Un format court, informatif, complémentaire de nos autres rubriques littéraires : de quoi aiguiser votre curiosité et vous donner envie de découvrir encore plus de littératures d’ici et d’ailleurs. Pour cette nouvelle rubrique, les présentations seront basées sur les informations communiquées par les éditeurs.

📆 Le 13 Janvier chez votre libraire 📆

 

Casa Triton, de Kjell Westö, traduit du suédois (Finlande) par Anna Gibson
Paru chez Autrement, 13 janvier 2021

Casa Triton, de Kjell Westö, éditions AutrementSur une île de l’archipel d’Helsinki, le célèbre chef d’orchestre Thomas Brander se fait construire une somptueuse résidence secondaire, la Casa Triton. Triton ou « l’intervalle du diable », un accord de notes si dissonant qu’il fut autrefois interdit… Il rencontre son voisin Lindell, guitariste sans talent et hanté par la perte de sa femme, qui l’aide à se frayer une place dans le microcosme insulaire du village. Par ce double portrait en miroir et sur une toile de fond tout en musique, Westö scrute les effets des bouleversements du monde sur les individus. Disséminée avec d’infinies nuances dans le tissu narratif, une dissonance sociale mais aussi profondément intime parcourt les relations. Les clivages mis en scène à travers des thèmes très contemporains, de #MeToo aux réfugiés, sont traités avec subtilité.

Les éditions Autrement sur Twitter – Instagram – Facebook

 

L’arbre du mal de Tana French, traduit de l’anglais par Estelle Roudet
Paru chez Calmann-Lévy, 13 janvier 2021

Tana French, L'arbre du mal, Calmann-LévyLa vie a toujours souri à Toby Hennessy, jusqu’au soir où, victime d’une violente agression dans les rues de Dublin, il en ressort traumatisé et souffrant d’amnésie. Il part alors se reconstruire à la Maison au Lierre, la superbe villa familiale blottie dans un écrin de verdure, où il a tous ses souvenirs d’enfance. Cette décision achèvera de le faire basculer dans une angoisse proche de la démence. Que s’est-il passé dans cette maison du bonheur, à qui appartient le crâne retrouvé dans le tronc de l’orme, au fond du jardin? Tana French propose là un thriller psychologique envoûtant, tout en explorant avec subtilité et intelligence les ressorts de la mémoire humaine et de l’identité. Un roman à la fois terrifiant et fascinant pour une auteure qui ne cesse de s’améliorer au fil des parutions.

 

Les éditions Calmann-Lévy  sur Twitter Instagram – Facebook


📆 Le 14 Janvier chez votre libraire 📆

 

La sirène d’Isé, de Hubert Haddad
Paru chez Zulma, 14 janvier 2021

Hubert Haddad, La sirène d'Isé, ZulmaÀ la pointe sud de la baie d’Umwelt, loin du monde et hors du temps, le domaine des Descenderies a accueilli des générations de patientes. Né de la fragile Leeloo, Malgorne grandit sous la houlette de Sigrid, entre incompréhension et possession jalouse. Il trouve bientôt refuge dans le dédale de l’extravagant labyrinthe d’ifs, de cyprès, de pins et de mélèzes imaginé par le Dr Riwald. S’il n’entend ni le ressac ni les vagues qui se déchirent sur les brisants, Malgorne se nourrit des vents et scrute sans fin l’horizon.
Depuis l’ancien sémaphore, Peirdre sonde elle aussi chaque soir l’océan, hantée par la voix d’une amie disparue. Son père, capitaine au long cours, fait parfois résonner pour elle les cornes de brume de son cargo de fret. C’est sur la grève, un matin, devant le corps échoué d’une étonnante créature marine, que Peirdre et Malgorne forgent soudain l’espoir du retour d’autres sirènes.

Les éditions Zulma sur Twitter – Instagram Facebook

Le roman de Londres, de Milos Tsernianski, traduit du serbe par Velimir Popovic
Paru chez Noir sur blanc, 14 janvier 2021

Milos Tsernianski, Le roman de Londres, éditions Noir sur blancLe Roman de Londres suit le destin d’un couple russe exilé à Londres après la Seconde Guerre mondiale. Errant dans une ville qui les ignore, le prince Repnine et son épouse Nadia s’efforcent d’exister dans le désespoir de l’inappartenance. Dès le début se dessine la terrible voie que le prince compte emprunter pour échapper au désespoir. Cette fatalité détermine le cours de ce roman épique, rappelant la difficulté de l’homme à vivre dans la confusion de l’époque contemporaine. Livre de toutes les personnes déplacées et portrait d’une ville tentaculaire, Le Roman de Londres est aussi un roman d’amour poignant et une réflexion profonde sur le libéralisme effréné.
Miloš Tsernianski (1883-1977) fut l’un des plus importants poètes et romanciers serbes ainsi que le chef de file de l’avant garde yougoslave.

 

Les éditions Noir sur blanc sur Twitter  – Facebook


Le dit du vivant de Denis Drummond
Paru chez Cherche-Midi, 14 janvier 2021

Denis Drummond, Le dit du vivant, Le Cherche-MidiAu cœur d’une nuit d’avril, un séisme provoque un glissement de terrain qui engloutit le village d’Atsuma, au Japon. Au même moment, Sandra Blake, paléo-généticienne en mission au Pérou, est prévenue que son fils Tom, autiste, est entré dans une crise profonde ; elle prend l’avion pour le rejoindre. À l’aéroport de Lima, elle est informée que le tremblement de terre japonais a mis au jour une vaste zone qui pourrait être une sépulture très ancienne. Très vite, la datation du site archéologique s’avère inconcevable… Les découvertes successives provoquent une mise à sac de deux siècles de connaissances scientifiques, le retour des grandes disputes religieuses, et l’esquisse d’un dialogue avec une civilisation humaine séparée de nous par des millions d’années. Ce roman-monde signé Denis Drummond questionne l’humanité, ses origines, son destin, ainsi que sa place dans le grand récit du vivant.

 

 

Les éditions du Cherche-midi sur Twitter Instagram – Facebook

Leonid doit mourir de Dmitri Lipskerov, traduit du russe par Raphaëlle Pache
Paru chez Agullo éditions, 14 janvier 2021

Dmitri Lipskerov, Leonid doit mourir - Agullo éditionsEn 1964, Léonid est un fœtus doué de conscience qui livre avec humour ses réflexions depuis le ventre de sa mère. Celle-ci morte en couches et son père disparu, le petit passera son enfance oublié de tous dans un orphelinat, où il se découvrira certains dons et un goût très personnel pour la vengeance. En 2005, Angelina, 82 ans, sniper à la retraite capable de pressentir la mort des hommes, héroïne de la Grande Guerre patriotique, se lance dans une quête de jouvence. Son médecin est formel : si sa peau est ridée et détendue, ses cellules ont gardé la vitalité de ses vingt ans… Que peut-il advenir d’une rencontre entre Léonid et Angelina ? Nul autre que Lipskerov n’aurait su concevoir des destinées où se mêlent métaphysique, érotisme et aventures fantastiques. Dmitri Lipskerov, né en 1964, est l’un des écrivains les plus marquants de la Russie actuelle. Représentant remarquable du réalisme magique, il offre sa vision de son pays à travers des images saisissantes où le surnaturel se mêle au poétique, au grotesque et au baroque.

Les éditions Agullo sur Twitter Instagram – Facebook

 

  •  
    154
    Partages
  • 154
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page