Chronique MusiqueMusique

Vashti Bunyan un coeur qui bat

artworks-000085248946-g0lhn3-t500x500

Après le magnifique et inattendu retour de Linda Perhacs et son très beau The Soul Of All Natural Things, c’est une autre très grande dame du folk qui refait son retour. Vashti Bunyan sort en effet son nouvel album Heartleap chez Fatcat records. Vashti Bunyan s’était faite quand même moins discrète que son aînée puisque, outre une magnifique compilation de démos et enregistrements Some Things Just Stick In Your Mind sortie en 2007, elle réapparut au milieu des années 2000 grâce à Animal Collective et Devendra Banhart, qui lui devaient bien ça.

Pour beaucoup, Vashti Bunyan, c’est uniquement ce chef d’œuvre qu’est Just Another Diamond Day sorti en 1970, mais je ne saurais trop vous conseiller l’EP Prospect Hummer et l’album Lookaftering.

Revenons à Heartleap, qu’elle annonce comme son dernier disque : 10 magnifiques chansons folk, sa voix toujours cristalline, un dépouillement total dans les arrangements, quelques violons, de légères notes de  piano, tout prête à la douceur et la fragilité.

Même si quelques collaborateurs comme Devendra Banhart (sur Holy Smoke) font encore leur apparition, c’est d’abord son disque à elle, enregistré dans son home studio, préférant retranscrire elle-même les chansons qui lui trottent dans la tête plutôt que d’essayer de les faire jouer par d’autres.

Ce parti-prix  de porter seule cet album en fait toute sa force, Vashti Bunyan apparaît en paix avec elle-même, réconciliée avec le monde, libre de jouer ces mélodies qu’elle a du entendre des milliers de fois dans sa tête. Difficile de sortir un morceau plutôt qu’un autre, tant le charme opère systématiquement, quelques notes pour commencer et sa voix qui arrive, tellement fragile (Here, frissons garantis) qu’on aurait presque peur qu’elle n’arrive pas au bout de la chanson. On citera néanmoins parmi les merveilles de ce disque les somptueux Gunpowder, Across the Water ou Jellyfish.

Symbolisée par la pochette, œuvre de sa fille,  Whyn Lewis, les paroles tournent beaucoup autour de sa famille sous forme de souvenirs (magnifique Mother) ou de quotidiens. Voilà donc Heartleap, ultime album d’une grande Dame à la discographie définitivement parfaite.

L’album est disponible dès aujourd’hui chez votre disquaire préféré et en attendant en écoute sur Spotify :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer