Brèves de PlatineChronique Musique

Brèves de Platine #5

Retour en bref sur une sélection d’albums sortis ces dernières semaines. 

PWR BTTMUgly Cherries

498af577Ce disque n’est pas neuf, mais il était passé entre les mailles de nos filets pourtant tressés très serrés. Il est sorti quelque part en 2015 aux environs du mois de septembre et c’est l’œuvre tout droit sortie de deux personnalités frappadingues qui ont la particularité de cultiver l’art du travestissement. Un duo guitare-batterie adepte d’une Power Pop telle que la concevait Rivers Cuomo avant que la muse, cette capricieuse, ait déserté son cerveau pourtant toujours juvénile. C’est gluant, collant, court et direct. La surprise est plutôt bonne.

Chez Father/Daughter Records

Davcom

Écouter


Scott & Charlene’s WeddingDelivered

Scott_and_Charlenes_Wedding_-_Delivered.jpgVous aimez la pop bien torchée ? 3 minutes au compteur, toutes guitares dehors, légère, sautillante ? Les Bats, le Velvet et Pavement sont pour vous l’équivalent du Graal musical ? Dans ce cas, jetez une oreille voire deux à Delivered, dernier Ep des Australiens Scott & Charlene’s Wedding, vous devriez être comblés. On y retrouve toute la nonchalance des slackers plus l’aisance mélodique des Néo-Zélandais pour trois titres plutôt classiques mais immédiats, qui vous accrochent les conduits auditifs dès les premières secondes, et un dernier un peu plus expérimental et rêche. De quoi attendre en toute confiance un nouvel album à paraître en septembre prochain.

Sortie le 24 juin chez Fire Records

Jism

Écouter


Miossec – Mammifères

MiossecC’est difficile de prendre suffisamment de recul vis-à-vis du travail de ceux que l’on aime. A ce titre, Christophe Miossec fait partie de ces artistes que je n’oserais égratigner. Deux ans après le troublant Ici-bas Ici-même, le chanteur breton revient en format réduit pour un album Mammifères qui, à la première écoute, pourrait bien vous déstabiliser. C’est accompagné d’une formation réduite qu’il nous offre une nouvelle fois sa gouaille bien trempée par un contexte scabreux. Mais aux risque de sombrer dans des états d’âmes pessimistes, l’artiste préfère désormais la lutte intérieur qui le conduit intelligemment avec ses semblables à la jouissance de l’instant présent. Nul doute que la présence de sa nouvelle compagne Mirabelle Gilis (violon + mandoline) y est pour beaucoup. Le petit ensemble composé également de Johann Riche (accordéon + chant) et Leander Lyons (guitare + orgue) a déjà bien chauffé le bitume avec une tournée durant laquelle le public aura pu savourer les nouvelles compositions acoustiques d’un dixième album que l’on pourrait ranger pas très loin du folklore brut des Têtes Raides. Le virage sonore pourrait rebuter par manque d’esprit tapageur. Sauf que cette tentation nous priverait de l’émotion d’un titre comme La nuit est bleueMiossec chuchote sublimement son éternelle mélancolie d’homme timide qui, malgré les bémols subjectifs de style, me touche encore en plein cœur. L’album est sorti depuis le 27 Mai chez Sony Columbia.

Ivlo Dark

Écouter


BeverlyThe Blue Swell

Beverly_TheBlueSwellDeux ans après Careers, Beverly, groupe new-yorkais fondée par Frankie Rose partie depuis et Drew Citron nous propose un joli deuxième album intitulé The Blue Swell. Voix lancinantes, guitares cristallines, quelques fulgurances électriques, Beverly lorgne résolument vers les 90’s quelque part entre les Pixies et Slowdive. pas très original certes, The Blue Swell contient son lot de chouettes chansons suffisamment accrocheuses pour nous accompagner tout l’été.

Disponible depuis le 06 mai chez Kanine Records

Beachboy

Écouter


Mikko JoensuuAmen I

amen1-cover-digi_(1).jpgAprès nous avoir offert il y a trois mois avec le Chief de Talmud Beach, un des disques les plus cools de l’année, Svart, label de plus en plus éclectique, remet le couvert ces derniers jours en sortant Amen I, magnifique disque de… Country. L’auteur, Mikko Joensuu, a pour ambition de sortir un triptyque dont Amen I serait le premier volume. Au programme des festivités, Townes Van Zandt, Lee Hazlewood, Dylan, Cohen, soit des violons beaux à en chialer, des arrangements somptueux, une voix nasillarde comme il faut et une mélancolie omniprésente. L’album, s’il ne sort en aucun cas des sentiers balisés par le genre, est somptueux.

Disponible chez Svart Records depuis le 03 juin

Jism

Écouter

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer