Brèves de Platine Chronique Musique

Brèves De Platine #9

Écrit par Team Musique
Retour en bref sur une sélection d’albums sortis ces dernières semaines. 

EZTV High In Place

eztvhighinplace

Les Américains, emmenés par Ezra Tenenbaum, sortent leur second album ces jours-ci. Au programme de la pop, de la pop, de la pop, un doigt de psychédélisme et enfin de la pop. Mais pas n’importe laquelle, celle, à base de guitares claires, de mélodies imparables, des illustres aînés Zombies, La’s, Go-Betweens et autres surdoués de la perfect pop song.

Disons le clairement : tout cela ne brille pas par son originalité, lié peut-être à un son trop référencé, ramenant sans cesse aux glorieuses 60’s via les 90’s (on pense souvent à Ride ou aux Stone Roses, notamment sur Hammock) et peut paraître un poil convenu mais il y a dans cette galette suffisamment de charmes, d’accroche mélodique et de talent pour passer outre, vous permettre de passer un excellent moment et croquer à pleines dents cette douce sucrerie inoffensive.

Sortie le 30 Septembre chez Captured Tracks/Differ-Ant

Écouter

Jism


DE LA SOUL – And The Anonymous Nobody

De La SoulOn se souvient tous des premiers albums des rappeurs New-yorkais De La Soul sortis il y a déjà plus de 25 ans. 3 Feet High And Rising et De La Soul Is Dead avaient déjà cet esprit de hip-hop ludique inspiré de jazz et d’afrobeat. Bref, loin de l’univers gansta qui fit et fait encore recette dans le milieu. Une quasi exception qui leur permis de toucher un public sans doute plus vaste. Pionniers du genre, les indéboulonnables trois membres reviennent cette année avec un neuvième album dont le contenu ressemble à une version modernisée de leurs célèbres productions.
Retour gagnant donc, avec l’aide d’un casting aussi impressionnant que varié (Snoop Dog, David Byrne, Usher ou Damon Albarn pour ne citer que les plus illustres). L’esprit fun est toujours là, même si l’on peut ergoter sur quelques longueurs (sans doute du fait de pistes plus anecdotiques). A noter que le disque a été financé par une campagne de crowdfunding gérée depuis Kickstarter. Pas forcément essentiel dans une discothèque mais loin d’être inintéressant pour ceux qui voudront savourer un hip-hop « old school » remis au goût du jour.

Sorti le 26 Août chez AOI Records / Kobalt

Ivlo Dark

Écouter


Of Montreal – Innocence Reaches

of-montrealEn voilà une bonne nouvelle ? arrivée en plein milieu de l’été : Kevin Barnes, le leader grandiloquent et cinglé d’Of Montreal vient juste de se rappeler que pour faire un bon disque, il vaut mieux qu’il contienne de bonnes chansons. Il faut bien admettre qu’on pensait l’avoir perdu définitivement dans son univers pailleté et mielleux depuis presque une bonne dizaine d’années et non, il nous revient en forme avec toute sa clique avec le fort agréable Innocence Reaches.

Certes, il ne retrouve pas le génie d’Hissing Fauna, Are You Destroyer ? mais ce petit dernier contient son lot de petites chansonnettes pop psychédéliques sans trop de sucres qui vous font passer une excellente écoute avec un superbe titre Chap Pilot en conclusion.

Sortie le 12 août chez Polyvinyl Records

Beachboy

Écouter



The Warlocks – Songs From The Pale Eclipse

songs-from-the-pale-eclipseTaking Drugs To Make Music To Take Drugs To, les vétérans et sous-estimés The Warlocks ont fait leurs ce magnifique titre des Spacemen 3 et l’annoncent clairement en plein milieu de Songs From The Pale Eclipse, leur nouvel album, leur septième en près de vingt ans de carrière, avec le plus beau titre de chanson de l’année : We Took All The Acid.

Trêve de plaisanterie, les fans de rock psychédéliques tendance lourde et enfumée, savent de quoi je parle, The Warlocks est un très, très bon groupe, ce petit dernier s’inscrit pleinement auprès des déjà excellents Phoenix ou Heavy Deavy Skull Lover.

Sortie le 02 septembre chez Cleopatra Records

Beachboy

Écouter


Sandy – Sandy EP

sandyPetit tour du coté de la synthpop importée de la « grosse pomme ». Sandy est un trio qui surprend à la première écoute, s’appropriant les styles que nous adorons pour en faire un étrange festin auditif où se mêlent la luxuriance d’une dualité vocale fragile mise en relief par un paysage sonore à la fois lumineux et glacé. Forcément, l’auditeur averti saura retrouver dans ses vieux tiroirs les influences de la cold wave mais les new-yorkais ne s’arrêtent pas à la délivrance d’une vulgaire photocopie couleur. Il y a cette sensation de planer en plein brouillard tout en étant conscient des connections diverses entre les rythmes digitaux, une guitare venant fendre la banquise, un chant quasi vaporeux pour un résultat qui, à force d’attention scrupuleuse, devient vite obsédant.

Une découverte transatlantique bien séduisante qui s’ajoute à la belle collection Microcircuit du label Monopsone.

Sortie officielle de l’EP: le 23 Septembre

Ivlo Dark

Écouter

 

Ajouter un commentaire