Chroniques Musique

Gisèle Pape, un caillou dans les airs

La fumée blanche est enfin sortie pour Gisèle Pape. Nous attendions avec impatience la sortie du premier album de cette musicienne originaire de Belfort, après Oiseau, un EP, magnifique, découvert en 2015, gros coup de cœur d’Addict-Culture à sa sortie.

Son disque s’intitule Caillou, il aurait tout aussi bien pu s’appeler bijou, tant l’objet est beau et brillant !

Après des études de cinéma, ce premier EP est venu concrétiser son amour de la musique et d’artistes aussi différents que Steve Reich ou Laurie Anderson en passant par Cat Power.

La suite s’est beaucoup passé sur scène et sur la route, en première partie de Matthieu Boogaerts, La Féline ou Vincent Delerm, entre autres. Il était néanmoins grand temps de passer à ce premier album.

Elle l’a écrit composée et arrangée seule, jouant de tous les instruments (guitares, claviers, machines), à l’exception de quelques synthés joliment mis en sons et lumières par Xavier Thiry (La Féline, Fishbach) sur Le Chant Des Pistes et Les Nageuses, son dernier single, évoquant majestueusement le sort des nageuses est-allemandes dont le corps n’était, à une époque qu’on espère révolue, qu’une machine à ramener des médailles.

C’est d’ailleurs le paradoxe et le charme de Caillou d’aborder de plein front la réalité dans une ambiance onirique et vaporeuse, à l’image d’une artiste aussi bien passionnée par l’âge des forets que par les boules à facettes !

Enregistré et mixé par François Gueurce, le disque, au travers de ces 10 chansons, nous emmènera de la montagne à la mer, dans les champs et les plaines, à la découverte d’une nature légèrement irreelle. A l’instar des 2 premiers morceaux déjà cités ou Flashés Par Le Vide, Gisèle Pape s’y révèle plus pop, le rythme s’accélère, les synthés claquent et la voix se fait plus présente,.

Elle excelle également quand le ton s’adoucit, ensorcèle sur le génial Luciole, mon morceau préféré du disque, petite ritournelle étrange et hypnotique ou le tout aussi beau Serpent Lune, autre pièce de choix d’un disque qui en compte beaucoup.

En toute discrétion, Gisèle Pape nous offre là, une merveille de disque, une première œuvre aussi flamboyante que modeste, ne passez- pas à côté !

 


 

Caillou – Gisèle Pape

 

Paule et Paule / Finalistes – 29  janvier 2021

Site webFacebookInstagram


Image bandeau : ©Studio Rozijn

 

  •  
    60
    Partages
  • 60
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page