BDLittérature EtrangèreLittérature FrancophoneLittérature JeunesseNoirsPoésie

Florilège littéraire de l’année 2018

De beaux livres ont jalonné notre année 2018. L’équipe littéraire s’est réunie pour vous livrer son florilège. C’est Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard qui s’est imposé dans le cœur de beaucoup, suivi de près par Le Lambeau, Chien-Loup, Les Billes du Pachinko, Tuer Jupiter ou encore Ásta. Dans les 28 titres plébiscités s’exprime toute la variété des sensibilités qui composent ce joli kaleïdoscope qu’est Addict-Culture.

Ca raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard

C’est une impression de liberté qui ressort de ce premier roman, celle d’une écrivaine qui se permet de parler d’amour. Dans la littérature contemporaine, ce n’est pas si commun. Le sujet semble être laissé aux naïfs ou aux vendeurs de littérature au rabais. Quand l’amour est abordé, on semble vouloir le saisir avec beaucoup de précaution. Ce n’est pas le cas de Pauline Delabroy-AllardSuite de l’article

[mks_col] [mks_one_half]

Le Lambeau de Philippe Lançon

Trouver les mots pour en parler. Certains livres, pas beaucoup en vérité, ressemblent à des cathédrales qui disent tout. Cette semaine j’ai lu Le Lambeau de Philippe Lançon paru chez Gallimard (le 12 avril). Et c’est un chef d’œuvre. Quelque chose d’absolu, de définitif comme un grand roman russe qui vous ôterait presque l’envie d’écrire… Suite de l’article

[/mks_one_half] [mks_one_half]

Les Billes du Pachinko d'Elisa Shua Dusapin

Les Billes du Pachinko de Elisa Shua-Dusapin

Elisa Shua Dusapin nous avait conquis.es en 2016 avec Hiver à Sokcho, révélant une écriture singulière qui conjuguait, dans une veine impressionniste, la précision avec l’étrangeté.(…) La barre était donc haut placé à l’arrivée du deuxième ; et elle a été franchie allègrement, pour notre plus grand plaisir… Suite de l’article

[/mks_one_half] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

Médéline

Tuer Jupiter de François Médéline

Le premier roman remarquable de François Médéline, La politique du tumulte, était déjà l’expression d’une vision du monde très personnelle, d’autant plus pertinente que l’auteur est un fin connaisseur du monde de la politique. Tuer Jupiter en est d’autant plus inquiétant : à mi-chemin entre farce tragique et roman déglingué… Suite de l’article

[/mks_one_third] [mks_one_third]

asta

Asta de Jon Kalman Stefansson

C’est le roman d’une histoire qui s’égare. D’un écrivain loin du fracas des villes qui se demande comment la raconter et dans quel ordre. Il hésite. Il balbutie. On sent qu’il avance à coups de sensations, dans une écriture frissonnante, essentielle, faite de tout ce que ses personnages éprouvent. Pleins de tous leurs passés… Suite de l’article

[/mks_one_third] [mks_one_third]

Chien-Loup de Serge Joncour

Les lieux sont des domaines hantés : taillés par des ombres séculaires, ils offrent à celles et ceux qui savent tendre l’oreille des échos infinis, témoins d’histoires qui toujours se répètent, au fil du temps, cet éternel indompté. Abandonnés, loin de toute présence humaine, les lieux continuent néanmoins à s’agiter : la nature… Suite de l’article

[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

Des Histoires pour cent ans de Gregory Nicolas
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Libr'à Nous

La Guerre est une ruse de Fédéric Paulin
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Ma dévotion de Julia Kerninon
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

nirliit

Nirliit de Juliana Léveillé-Trudel
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Nuit Synthétique de Anna Dubosc
[/mks_one_third] [mks_one_third]

El Boxeador / Ruben Del Ricón et Manolo Carot / Les éditions du Long Bec

El Boxéador de Ruben Del Ricón et Manolo Carot
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

Ce que l’homme a cru voir de Gautier Battistella
[/mks_one_third] [mks_one_third]

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Pardon pour l’Amérique de Philippe Rahmy
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

londres

Quitter Londres de Iain Sinclair
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Simple de Julie Estève
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Timika de Nicolas Rouillé
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

L'obsolescence

L’obsolescence programmée des sentiments de Zidrou et Aimée De Jongh
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Eparse de Lisa Balavoine

Éparse de Lisa Balavoine
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Et soudain, la liberté de Caroline Laurent
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_third]

Gramercy Park

Gramercy Park de Timothée de Fombelle et Christian Cailleaux
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Etre beau de Frédérique Deghelt et Astrid Di Crollalanza
[/mks_one_third] [mks_one_third]

Adoration de Jimmy Lévy
[/mks_one_third] [/mks_col] [mks_col] [mks_one_quarter]

blessure

La Blessure de Jean-Baptiste Naudet
[/mks_one_quarter] [mks_one_quarter]

Une immense sensation de calme de Laurine Roux
[/mks_one_quarter] [mks_one_quarter]

Tu ouvres les yeux tu vois le titre de Arno Calleja
[/mks_one_quarter] [mks_one_quarter]

Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte
[/mks_one_quarter] [/mks_col]

 

  •  
    94
    Partages
  • 93
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page