Dans la chambre des Sefshkenazes

Le journal de bord of the Sefshkenazes / Day 5

Day 5
Brandon

A Avignon il y a des moustiques.
A Avignon, ils tournent en rond
A Avignon, il y a des artistes
A Avignon ils tournent en rond.

C’est ma première chanson en français… Je m’adapte au public d’ici. Manifestement ils ne comprennent pas un mot d’anglais. Hier Jennifer et moi nous sommes installés devant un grand château sur une place de la ville. Et nous avons chanté « Go to hell you fucking french people ». A la fin de la chanson, les gens ont ri, ils ont applaudi et nous ont laissé 3 pièces. Alors je les ai regardés dans les yeux et je leur ai dit « go to hell you fucking french people ». Et ils ont ri… encore.
Comment on peut vivre au 21ème siècle sans parler l’anglais ?
Ces gens-là me rendent fou.

Je ne sais pas ce que je fais ici. Je crois que c’était une erreur de quitter Bismarck. Là-bas les gens sont idiots mais au moins ils sont américains.
Je crois que j’ai le mal du pays.
Abz voit bien que je ne vais pas bien alors hier, elle a essayé de nous emmener au théâtre Jennifer et moi. Jennifer a dit non, j’ai un truc à faire, allez-y tous les deux.
Mais qu’est-ce qu’elle peut faire sans moi Jennifer ??? J’ai peur qu’elle ait rencontré un petit français. NO WAY. Il devra me passer sur le corps celui-là avant de toucher à ma petite sœur.
Finalement on est allé au théâtre Abz et moi. Elle voulait qu’on aille voir les pièces de David. Moi j’ai dit, David je l’aime bien mais on pourrait pas aller boire des bières plutôt ?
Elle a dit prend ta bière mais sois discret quand tu entres dans la salle, normalement on n’a pas le droit d’entrer avec une boisson.
Heureusement que j’avais ma bière, parce que je n’ai rien compris à son truc, à David. Les gens ont l’air de bien l’aimer ici mais moi j’ai trouvé qu’il s’énervait beaucoup sur scène. Y a un moment quand même que j’ai trouvé cool quand il crie très fort avec le bras en l’air parce que ça m’a fait penser au Klu Klux Klan et que ça m’a rappelé l’Amérique. Du coup j’ai ri et j’ai roté. Et ben je peux te dire que les gens ont pas l’habitude que le public rote ici. Tout le monde m’a regardé comme si je m’étais fait sucé par Monika Lewinsky en public. Même David s’est arrêté de jouer quelques secondes.
Abz m’a fait comprendre que ça ne se faisait pas. Alors je lui ai dit I’m fucking sorry. Et après je lui ai demandé où étaient les toilettes et je suis sorti pisser.
Quand j’ai voulu revenir, je trouvais plus la salle. Alors je me suis dit tant pis, je dirai à David que j’ai trouvé ça super, surtout la première partie et je suis parti marcher dans la ville.
Et là en marchant, j’ai réfléchi à ma carrière, à la carrière des Sefshkenazes, à Jennifer qui semblait s’éloigner de moi. Et tu le croiras ou non mais ça m’a donné envie de chialer. Alors j’ai chialé un peu et je me suis dit que sans Jennifer j’étais un peu comme Sonny sans Cher ou comme Patt Garett sans Billy the Kid, ou comme Simon sans Garfunkel ou comme Abbott sans Costello ou comme Groucho sans Chico, Harpo ou Zeppo. Enfin bref je me suis dit que j’étais comme une merde sans Jen ou comme un avion sans ailes.

pont avignon
Alors j’ai marché, marché, marché, marché… Et j’ai fini par passer à travers un mur qui semblait me dire « ici s’arrête Avignon, you fucking bastard, ici s’arrêtent tous tes fucking problèmes ». Et puis il y avait un lac géant, où la mer, mais non ce n’était pas la mer puisque tout le monde nous dit qu’il n’y a pas la mer à Avignon. En tout cas il y avait un pont qui enjambait cette mer qui n’en était pas une. Et je me suis dit : Brandon, pars, ta guitare à la main et traverse cette mer. De l’autre côté ton destin t’attend. Jennifer doit vivre sa vie et toi la tienne. Alors je suis monté sur le pont. J’ai couru la chevelure au vent….
Et puis j’ai dû m’arrêter d’un coup parce que ces connards de français sont même pas capable de construire un pont jusqu’au bout.
Sans déconner man, un pont ça a deux côtés, tu sais ça.
J’ai pensé c’est pas grave, je vais pas me laisser emmerder par un pont à un seul bout.
Je me suis assis. Et pour la première fois de ma vie, j’ai réfléchi.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer