Séries

Nos séries de 2016 !

Ce fut une année télévisuelle mitigée. De belles surprises (Stranger Things, Atlanta, The Night Of...), certes, mais aussi de grosses déceptions (comme l’indéboulonnable The Walking Dead qui s’effondre littéralement)…

Voici ce que nous en avons retenu.

Les séries de l’année de Pénélope

The Knick (Saison 2)

Excellente suite qui conclue en beauté cette superbe série. Un scénario toujours en tension, des personnages terribles dans une période encore plus terrible, le tout servi parfaitement à l’image par une réalisation parfaite. Quant au casting, aucune erreur, confirmation de l’énorme performance de Clive Owen.

Happy Valley (saison 2)

Suite d’une série britannique qui frise la perfection grâce à l’écriture, si juste et franche, faisant face à une réalité sociale dont découle le pire, et l’interprétation encore et toujours parfaite de Sarah Lancashire. Une saison 3 peut-être en vue.

Braindead

Voilà une de mes séries préférées de cette année. Une base de scénar totalement 40s-50s, traitée avec une légèreté antagoniste à l’environnement choisi, le parlement des Etats-Unis. Loin d’une satire, cette série n’a pas été faite pour expliquer et critiquer. La politique est un prétexte pour parler de contrôle, et de l’absurdité de ses délires. Politiciens à moitié décérébrés, contrôlés par des insectes extra-terrestres, dont l’objectif final est, bien sûr, la colonisation de la planète.
Le casting est surprenant et fonctionne, toujours dans la légèreté. Aaron Tveit en républicain coincé, tout de même !! Mention spéciale aux « recaps », trouvaille ultra originale de mise en chanson du résumé de l’épisode précédent par Jonathan Coulton.

Lisez la chronique ici.

Stranger Things

Voilà le raz-de-marée 2016, véritable madeleine eighties aux formes plutôt réussies, conquérante de la moitié de la planète. Mention spéciale pour Winona Ryder (na).

The Night Of

John Turturro grandiose dans un rôle d’avocaillon engagé par hasard pour défendre Nazir Khan, que tout désigne comme coupable de meurtre violent. On suit la transformation de l’homme le temps de l’incarcération, à la fois influencé et protégé par Freddy (Michael K. Williams, alias Omar Little de The Wire), dealer et drogué à perpète. Excellente adaptation américaine de la mini-série britannique « Criminal Justice ».

The Fall (saison 3)

Le dernier volet de l’enquête de Stella Gibson nous dévoile encore plus son caractère de femme complexe, forte et sensible, jouant en permanence entre les lignes de l’obsession et de la pugnacité. Gillian Anderson mène son personnage brillamment face à Jamie Dornan, créateur du plus charmeur des terrifiants.

Trapped

Grosse surprise qui venait du froid. Ou comment créer un huis-clos à échelle d’une île. Totalement conquise par le personnage principal, montagne de pugnacité et de douceur, pas très fort en communication, papa poule et homme blessé.

Preacher

Un scénar fantastique, des personnages totalement déjantés, l’adaptation de la BD du même nom a mis dans le mille Eugène. Vivement la suite de cette chevauchée terrifique !

The Expanse

Série de science-fiction dont la diffusion avait commencé fin 2015, mais mérite amplement sa place dans mon top 10 de cette année. Enfin un vrai scénario de science-fiction, même s’il est sans grande originalité, suffisamment pris au sérieux pour un rendu pas trop carton-pâte. Astucieuse mise en scène, très imprégnée de l’imagerie fantastique façon Blade Runner ou Alien, installe un cadre reconnu, confortable et raisonnable. Non, ce n’est pas la série de l’année, mais ce genre est tant malmené qu’elle apparaît comme un bol d’air dans un vaste champ de n’importe quoi.

Westworld

Un scénario ambitieux, pour une série très attendue, très bien accueillie, trop peut-être même. Un parc à thème à taille humaine, peuplé d’androïdes à qui les hommes en visite font subir tout ce qui leur passe par la tête, va voir naître une rébellion au sein de certains individus, un début de conscientisation, une quête de sens.
L’origine en est évidemment le maître des lieux, le manipulateur Anthony Hopkins. Assurément la plus intrigante, intéressante, prometteuse, de toutes les séries de cette année.

Voilà pour la sélection non exhaustive des séries qui m’ont le plus marqué cette année, dans le champ restreint de ce que j’ai pu et voulu regarder !

Les séries de Lau

J’ai toujours du mal à classer les choses, que se soit des films, des musiques ou des bouquins par ordre de préférence. Mes goûts varient pas mal selon mon humeur, alors lorsqu’on me demande de faire un top 10, c’est toujours un peu difficile, mais pour les séries, c’est encore plus compliqué car non seulement j’aurais bien du mal à donner un ordre de préférence mais en plus, voir plus de 10 séries dans l’année pour ensuite faire un tri….pffffff. Alors mon top est plus une palette de mes goûts qu’un vrai top et si Rectify est sans doute ma série préférée, pour, entre autres, sa gravité et la profondeur des personnages, je ne saurais vraiment donner un ordre de préférence pour les autres. Chacune d’elles peut me plaire pour des raisons différentes, jusqu’à Lucifer qui peut réveiller mon côté midinette à chaque épisode pourtant bien assoupi le reste du temps.

1. Rectify (saison 4)
2. Game of thrones (saison 6)
3. Westworld
4. The Fall (saison 3)
5. Mr Robot (saison 2)
6. Fleabag
7. Z Nation (saison 3)
8. Ray Donovan
9. Lucifer (saison 2)
10. The man in the high castle

 

Les séries de Koel

Atlanta

Sans aucun doute la plus belle surprise de cette fin d’année que cet hymne à la simplicité, créé par le déjà très remarquable rappeur, Childish Gambino (alias Donald Glover). Ici, les clichés ont la dent cariée.

Black Mirror (saison 3)

Série aujourd’hui culte, Charlie Brooker nous a offert cette année un véritable florilège d’histoires d’anticipation. Toujours aussi dérangeantes pour la plupart et même touchantes pour certaines. Un régal, de bout en bout.

Preacher

Sans coller exactement au comics, la série réussit à égaler, voire surpasser, à certains niveaux, l’œuvre culte de Garth Ennis et du très regretté Steve Dillon.

Lire la chronique ici.

The Fall (saison 3)

Final magistral que ce duel trouble et sensuel entre DSI Gibson et Paul Spector. Une série qui n’aura jamais déçu.

The Night Of

Ce remake de l’excellente série anglaise Criminal Justice (BBC1-2008), nous offre sans doute la meilleure performance de John Turturro depuis Barton Fink. Les autres interprètes ne sont pas non plus en reste. Notamment Riz Ahmed qui tient le rôle du personnage principal et dont la transformation physique est assez spectaculaire.

Quarry

Inspirée par la série de romans éponyme, le rythme un peu lent peut surprendre. Mais la quête de rédemption de ce vétéran de la guerre du Vietnam le justifie totalement.

Vice Principals

Danny McBride nous revient avec une véritable perle. En effet, la série, grinçante à souhait, ne cesse de nous mener vers de fausses pistes et de jouer avec nos a priori. Et ce, jusqu’à l’épisode final de cette première saison.

3%

Cette série de science-fiction brésilienne est pleine de potentiel. Sans être un chef d’œuvre, on est heureux de découvrir un jeu d’acteur que l’on connaît plus au cinéma qu’au niveau des séries, ainsi qu’une mise en scène qui sert parfaitement l’intrigue. Seul petit bémol, un épisode un peu mièvre digne des telenovelas.

 

Les Séries de Jen

Année exclusivement tournée vers les Etats-Unis, avec en tête Halt & Catch Fire qui a brillamment su retrouver un souffle avec cette troisième saison riche en rebondissements !

Stranger Things a fait l’unanimité et je n’ai pas non plus boudé mon plaisir devant cette série pop-corn qui m’a fait retomber en enfance…

Preacher c’est l’ovni de l’année : une série drôle, iconoclaste, qui mêle gangsters, vampires et rednecks, un mélange jubilatoire !

Malgré une fin trop attendue et donc décevante, 11.22.63 a le mérite d’avoir su me tenir en haleine tout le long des épisodes, la reconstitution historique est irréprochable et la prestation de James Franco est particulièrement remarquable… Un bel objet télévisuel.

Westworld est une série étonnante mêlant anticipation et univers Western, le tout sans ironie aucune, et avec un regard particulièrement sévère sur la nature humaine. Certains ont reproché la lenteur de cette saison, je la perçois comme une exposition d’un saga qui pourrait durer… l’avenir nous le dira !

Quant à Braindead, Pénélope en aura parlé bien mieux que moi plus haut : casting parfait, dialogues ciselés et quinzième degré… une comédie réussie !

1. Halt & Catch Fire (saison 3)
2. Stranger Things
3. Preacher
4. 11.22.63
5. Westworld
6. Braindead

Les Séries de Lilie Del Sol

Cette année 2016 a bien commencé avec la saison 2 de American Crime excellemment incarné par Felicity Huffman et Timothy Hutton qui relate à chaque saison une histoire différente (avec un début et une fin à chaque saison) avec des acteurs récurrents mais dans un rôle différent. L’intérêt de cette série est clairement le jeu d’acteur proche de la perfection mais aussi les scénarios travaillés et approfondis sur des sujets sensibles de la société américaine (harcèlement sexuel, racisme, drogue, adolescence, bizutage, homosexualité, système éducatif…).

J’ai ensuite enchaîné avec la rugueuse série islandaise Trapped. Une intrigue bien ficelée, un cadre totalement austère, il n’en fallait pas plus pour me piéger devant mon écran.

Le mois de mars a laissé éclore la quatrième saison de House of Cards qui m’a permis de me raccrocher à cette série dont la saison 3 m’avait laissé un goût de trop peu. Un peu hâte de voir si la saison 5 saura poursuivre l’effort.

Une des surprises de cette année a sans doute été American Crime Story. Avec, au casting, un John Travolta bouffi, je m’attendais à une série people aux rouages dépassés. C’était sans compter sur cette fameuse histoire de O.J. Simpson parfaitement incarnée et un rythme accrocheur. Binge Watching oblige !

Cet été je suis, moi aussi, tombée dans le « piège » gentillet de Stranger Things. Une autre série « Binge watchée » qui a su réveiller notre nostalgie (avis aux trentenaires/quarantenaires), j’ai cependant peur que le concept s’essouffle avec une deuxième saison, réponse l’été prochain sur netflix…

La saison 2 de Narcos et la saison 3 de Transparent ou de The Missing sont fidèles aux précédentes et je resterai moi aussi fidèle aux rendez-vous l’année prochaine à priori. Et puis, The Fall a livré une saison finale passionnante.

Mais la seule série qui m’a « physiquement » happée cette année reste The Night Of avec le majestueux John Turturro.

Petit coup de chapeau tout de même à la série française Baron Noir (une série française de bonne qualité ça mérite d’être cité !).

J’attends à présent, impatiemment, la saison 3 de The Leftovers (troisième et dernière annoncée sur HBO en avril prochain), la saison 3 de Fargo (toujours pas de date de diffusion dévoilée) et, comme la plupart d’entre vous, la série la plus attendue pour 2017 est évidemment…  Twin Peaks !

1. The Night of
2. The Missing
3. Narcos (Saison 2)
4. American Crime (saison 2)
5. The Fall (saison 3)
6. American Crime Story
7. Trapped
8. Transparent (saison 3)
9. Stranger Things
10. House of Cards (saison 4)

 

Et vous ? Quelles séries auront marqué l’année 2016 ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire