Littérature EtrangèreLittérature Francophone

Notre rentrée littéraire #09

Chaque semaine, jusqu’à fin octobre, nous vous proposons de découvrir nos choix – totalement subjectifs ! – parmi une rentrée littéraire généreuse. Un bon moyen de s’y retrouver dans ce foisonnement de publications, puisque nous y présenterons aussi bien des titres d’auteurs confirmés que des ouvrages de romanciers moins connus, voire débutants. Littérature française, littérature étrangère, littérature dite « de genre » ou pas : la diversité est au rendez-vous, à l’image de la curiosité des chroniqueurs d’Addict-Culture. Parmi les romans que nous vous présentons dans cette rubrique, certains feront bien sûr l’objet de chroniques plus approfondies.


Réinventer l’amour de Mona Chollet
Paru à La Découverte / Zones, 16 septembre 2021

notre rentrée littéraire #09Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au cœur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en  violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

Les éditions La découverte sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Lettres à une Noire de Françoise Ega
Paru chez Lux Éditeur, 1er octobre 2021

notre rentrée littéraire #09«Est-ce la traite ? Est-ce la traite qui recommence ? Mon Dieu, dites-moi que j’exagère! Mon Dieu, dites à ces filles qui arrivent par pleins bateaux au Havre, à Cannes ou à Marseille: “Quo Vadis ?” Dites-leur donc cela, pour donner paix à mon âme !»

Dans la France des années 1960, des jeunes filles et des femmes débarquent par centaines des Antilles pour être placées comme domestiques dans les demeures de familles bourgeoises et blanches.

Françoise Ega, arrivée à Marseille au milieu des années 1950 depuis la Martinique, s’emploie comme femme de ménage pour témoigner de cette exploitation crasse. Elle consigne cette expérience dans un journal de résistance quotidienne, émouvant et saisissant de réalisme, qui remonte à l’histoire impériale française et aux origines de la division sexuelle et raciale du travail. Tout à la fois chronique du refus de l’aliénation, enquête sociale, histoire intime et manifeste politique, ce texte est une contribution essentielle aux réflexions actuelles sur les rapports de classe, de genre et de race.

 

 

Les éditions Lux Éditeur sur TwitterFacebookInstagram

 


Parce que Vénus a frôlé un cyclamen le jour de ma naissance de Mona Hovring
traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
Paru chez Noir sur blanc, 2 septembre 2021

notre rentrée littéraire #09Nées le même jour à seulement un an d’intervalle, Ella et Martha ont grandi comme des jumelles. Pourtant, la sombre, maussade Ella, et la brillante et impulsive Martha sont aussi différentes que les deux faces d’une même pièce. Quand Martha fait une dépression nerveuse, c’est Ella qui prend soin d’elle. En plein cœur de l’hiver, elles partent se réfugier dans un hôtel perdu au milieu des montagnes, îlot de lumière au sein d’un paysage froid et dénudé, enseveli sous la neige. Isolées, hors du temps, les deux jeunes femmes vivent d’abord en symbiose. Mais des rencontres secrètes vont avoir lieu qui révéleront des désirs jusque-là inconnus, et la véritable nature de leur relation.

Un roman sur la jeunesse, la force des liens sororaux, l’emprise et la dépendance, la jalousie et la passion, et surtout, la quête d’une identité propre.

Les éditions Noir sur Blanc sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Hangsaman de Shirley Jackson
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fabienne Duvigneau
Paru chez Rivages / Noir, 13 octobre 2021

notre rentrée littéraire #09La jeune Natalie Waite a du mal à trouver sa place dans une famille dysfonctionnelle, entre un père écrivain médiocre mais imbu de lui-même et une mère au foyer névrosée. La noirceur s’immisce dans son esprit et dans sa vie au point que celle-ci va tourner au cauchemar.

Inspiré par la disparition (inexpliquée à ce jour) d’une étudiante non loin de l’endroit où vivait Shirley Jackson, ce roman est une exploration aussi magistrale qu’effrayante de la perte des repères chez une adolescente en perdition.

 

 

Les éditions Rivages sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Au printemps des monstres de Philippe Jaenada 
Paru chez Mialet-Barrault, 18 août 2021

notre rentrée littéraire #09Le 26 mai 1964, un enfant parisien sort de chez lui en courant. On retrouvera son corps le lendemain matin dans un bois de banlieue. Il s’appelait Luc. Il avait onze ans. L’affaire fait grand bruit car un corbeau qui se dit l’assassin et se fait appeler « l’Étrangleur » inonde les médias, les institutions et les parents de la victime de lettres odieuses où il donne des détails troublants sur la mort de l’enfant. Le 4 juillet, il est arrêté. C’est un jeune infirmier, Lucien Léger. Il avoue puis se rétracte un an plus tard. En 1966, il est condamné à la prison à perpétuité. Il restera incarcéré quarante et un ans, sans jamais cesser de clamer son innocence.

Avec son style inimitable, Philippe Jaenada reprend minutieusement les éléments du dossier et révèle que, par intérêt, lâcheté, indifférence ou bêtise, tout le monde a failli, ou menti. Alors il se penche sur Solange, la femme de l’Étrangleur, seule et vibrante lumière dans la noirceur.

À travers ce fait divers extraordinaire, il fait le portrait de la société française des années 60, ravagée par la deuxième guerre mondiale mais renaissante et, légère seulement en apparence, printemps trompeur de celle qui deviendra la nôtre.

 

 

Les éditions Miallet-Barrault sur Twitter – Instagram – Facebook

Passage de l’union de Christophe Jamin
Paru chez Grasset, 25 août 2021

notre rentrée littéraire #09L’ouvrage met principalement en scène trois personnages dont les vies vont être amenées à se croiser : le narrateur, un écrivain, un criminel. Étudiant durant les années 1980, le narrateur vit dans un studio, que lui a acheté son père, situé passage de l’Union dans le VIIe arrondissement de Paris. Un soir, il se sent observé par quelqu’un dont on comprendra qu’il s’agit de Patrick Modiano. Il le croise à plusieurs reprises, lui parle et commence à lire ses livres. Sans se l’expliquer, il se reconnaît dans son imaginaire romanesque. Néanmoins les années passent, le narrateur devient avocat et les deux hommes se perdent de vue. Au cours d’un procès d’assises, le narrateur défend un homme dont le crime s’explique par un lointain passé : une sœur ayant disparu durant la Seconde guerre mondiale dans les mêmes circonstances que la Dora Bruder de Modiano. Il se trouve que l’écrivain assiste au procès et accepte d’aider le narrateur à retrouver la trace de cette mystérieuse sœur…
Cette quête commune amène les deux hommes à basculer dans le Paris les années 40. Ils sont reçus par des individus douteux dans un appartement situé près du studio du passage de l’Union, dont l’écrivain apprend au narrateur qu’il fut, durant la guerre, le siège des sombres trafics d’un ferrailleur de sinistre mémoire, le fameux « Monsieur Joseph »…
Ce roman met en abîme la dette que nous contractons à l’égard d’un passé trouble et tu. Il constitue aussi un hommage à la littérature. Les écrivains ne sont-ils pas des passeurs dont les œuvres nous permettent de répondre aux questions les plus intimes, et parfois les plus douloureuses, que nous nous posons ?

Les éditions Grasset sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Pandemonium de Sylvain Kernici
Paru chez EquinoX / Les Arènes 26 août 2021

notre rentrée littéraire #09« Je pourrais vous détruire. Un seul de mes regards pourrait vous briser. Pourtant, en dépit du danger, vous revenez. Nuit après nuit, tous autant que vous êtes, vous revenez écouter mes enseignements. J’ai apporté le Chaos comme une règle, la destruction comme un avenir valable. Comment pourriez-vous résister à la morsure de ma voix, vous, ombres pâles que le jour rejette sans cesse ? »

Ainsi parle Jacob, énigmatique prophète à la tête d’une organisation criminelle établie dans un vieux cinéma, labyrinthe peuplé d’une faune marginale, obscène et violente. Au cours d’une nuit sanglante, des bandes rivales tenteront de renverser Jacob et de s’approprier son pouvoir sans limites, qui confine à une forme d’absolu.

Et l’auteur de convoquer tour à tour, dans ce roman hypnotique et viscéral, les fantômes de Burroughs, Carpenter et Cioran.

Les éditions Les Arènes sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Croix du Sud de Claudio Magris
Traduit de l’italien par Marie-Noëlle et Jean Pastureau
Paru chez Rivages, 8 septembre 2021

notre rentrée littéraire #09Trois vies vraies et improbables.

Trois histoires qui se déroulent dans « le monde du bout du monde » – aurait dit Luis Sepulveda – entre Patagonie et Araucanie, dans des paysages d’une envoûtante et inquiétante beauté mais aussi dévastés par des barbaries que ces trois personnages hors norme défient, chacun à sa façon, sans schémas idéologiques, en défendant ces terres qui sont devenues leur patrie et les peuples vaincus et persécutés qui les habitent.

 

 

Les éditions Rivages sur Twitter – Instagram – Facebook

 

 


Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page