Chronique Musique

Sarah Neufeld – The Ridge

Après nous avoir impressionné en 2015 en compagnie de Colin Stetson avec l’excellent Never Were The Way She Was, Sarah Neufeld revient avec son deuxième album solo The Ridge, 3 ans après Hero Brother.

Pour les étourdis et les ignorants, nous rappellerons juste que Sarah Neufeld est une compositrice et violoniste canadienne qu’on a d’abord croisé au sein d’Arcade Fire ou Bell Orchestre.

Pour The Ridge, elle s’est entourée de collaborateurs bien connus, puisque Colin Stetson est encore là, cette fois-ci avec un lyricon, mais aussi Jeremy Gara, le batteur d’Arcade Fire et Tim Hecker.

sarah neufeld

Ce qui saute aux oreilles quand on écoute The Ridge, c’est à la fois la virtuosité de Sarah Neufeld au violon mais aussi la puissance du son, le disque coupe littéralement le souffle.

Là où Hero Brother se faisait minimaliste, The Ridge se révèle bien plus rythmé, à la limite de la pop et de l’électro. On l’a déjà cité plusieurs fois mais la performance au violon de Sarah Neufeld est en effet en tout point identique aux disques intenses de Colin Stetson, quand celui-ci se déchaîne sur son saxophone.

Cette performance physique est adoucie par la douce voix de Sarah, un contraste qui est l’une des grandes réussites de l’album (le très joli They All Come Down en particulier).

The Ridge est à la fois simple, quelques notes qui tournent en boucles, et dense, à tel point qu’il faut quelques écoutes pour en déceler toutes les qualités.

C’est particulièrement vrai sur les morceaux les plus sombres, tels The Ridge, le morceau éponyme, l’impressionnant From Our Animal ou bien encore Chase The Bright And Burning, stetsonien en diable.

Les motifs se font plus doux sur The Glow ou le final et planant Where The Light Comes In. Quant à We’ve Got A Lot, on pense carrément à la pop déjantée d’une Tune-Yards.

Sarah Neufeld est une virtuose qui sait jouer simple, à l’image de ses musiciens modèles de Steve Reich à Bela Bartok et nous offre un deuxième album captivant et intense.

The Ridge est disponible chez Kartel Bertus Music Services depuis le 26 février.

Site Officiel Facebook  – Twitter

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer