Littérature Jeunesse

Là-haut sur la montagne : la rencontre éternelle de l’animal et de l’homme

À qui appartient la montagne ? Plus sûrement à la Grosse Bête Velue, cet ours qui est là depuis toujours qu’au Petit Homme Poilu qui arrive un jour pour y vivre.

Pourtant, petit à petit, ces deux-là vont s’observer, s’apprivoiser, se fâcher aussi, jouer à cache-cache, se faire des blagues. Jusqu’à partager qui le thé parfumé, qui le saumon fraichement pêché. 
Lionel Tarchala nous propose, avec Là-haut sur la montagne, une histoire somme toute assez classique d’une amitié entre un homme et une bête sauvage (pas si sauvage cet ours cela dit et l’auteur précise bien dès le début que nous avons à faire à « un ours malicieux »).

Ils se retournent lentement : cette fois pas de peur, pas de fuite ni de grands cris, mais un regard complice et un sourire ! Et naturellement, quand un Gros Velu rencontre un Petit Poilu, à quoi jouent-ils ?  Lionel Tarchala


L’originalité de l’album se trouve dans des dessins aux couleurs de l’automne, dans les expressions de l’ours car celle de l’humain sont le plus souvent cachées par un chapeau et une grande barbe. Le format italien permet d’étirer les paysages et les actions des protagonistes.

Ces deux-là se ressemblent, s’espionnent en cachette, s’admirent éventuellement et se cherchent. Ils finissent par se trouver pour notre plus grand bonheur !


 

 

Là-haut sur la montagne de Lionel Tarchala

Éditions Sarbacane,  septembre 2021

 

Site webFacebookInstagramTwitter

Lionel Tarchala


Image bandeau : Extrait de l’album

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page