Chronique MusiqueMusique

Tarwater – Adrift

BB183_TARWATER_adrift_RGB

L’Allemagne. Sa Forêt Noire et son célèbre gâteau, ses marchés de Noël arrosés de vins chauds, ses Bavarois buveurs de bière qui feraient pâlir n’importe quel Belge, sa Mannschaft qui fait office de rouleau compresseur, sa richesse économique, sa chancelière, Berlin, sa musique.

Sa musique, oui. Elle ne date pas d’hier, de Bach à Haendel, en passant par Beethoven ou Mendelssohn.

Plus près de nous, est-il nécessaire de rappeler à quel point les Allemands ont été les précurseurs de tout, ou presque, ce qui touche à l’électro-rock aujourd’hui ?

Grâce au Krautrock, aussi appelée Kosmische Musik, cher à Can, Neu !, Faust, Tangerine Dream et autres Kraftwerk, ils ont été les pionniers défricheurs de sons avant-gardistes ainsi que les concepteurs de tout un pan de la musique moderne contemporaine.

Ce qui nous amène à Berlin, fief de Tarwater, duo électro composé de Ronald Lippok et de Bernd Jestram.

Musique électronique, certes, mais très organique et étrangement ouverte, telle une fenêtre qui donnerait une jolie vue sur de beaux nuages tours à tours blancs et calmes, gris et tourmentés.

Adrift est leur douzième album. Il a la lourde tâche de remettre en selle une formation qui reste sur deux albums mineurs, surtout en rapport avec les fantastiques Silur (1998), Animals, Suns & Atoms (2000) et Dwellers On The Treshold (2002).

Pari gagné ? Partiellement, même si la balance accuse plus de points positifs que négatifs.

On retrouve les ambiances particulières qui font le charme de Tarwater : Oppressantes sur The Glove, Dream-Pop interlude sur Devon Saturday, déclamatoires sur Homology Myself, interprétée par Ann Cotten, poêtesse née Américaine devenue Allemande. Elle peut aussi se faire joueuse, comme la prise d’accent anglais assez accentuée sur le chant de Stone In Exile. They Told Me In The Alley nous fait voyager sur les terres d’un Depeche Mode qui aurait rencontré le Massive Attack du temps de leur splendeur.

Joli retour en forme, donc, qui fait franchement plaisir et qui nous aidera à passer l’hiver au chaud.

Sortie le 31 octobre chez Bureau B.

Facebook Officiel Tarwater / Bureau B / Facebook Officiel Bureau B /

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer