Littérature Jeunesse

Berk et ses copains doudous, l’univers de Julien Béziat.

berk
Ecrit par Gringo Pimento

Déjà auteur du remarqué Mäko en 2011, Julien Béziat propose en 2013 un nouveau livre de littérature de jeunesse : Le Mange-doudous. Savait-il à ce moment là qu’il débutait une série ? La question est sans réponse mais en 2016, avec Le bain de Berk et en 2018 avec La nuit de Berk, les formidables personnages présents dans l’ouvrage de 2103 reviennent et nous ravissent.

Dans Le Mange-doudous, comme son titre l’indique, les doudous vont être confrontés à un grand danger. Mais d’abord, qui sont ces doudous et surtout à qui appartiennent-ils? Sont-ce les vôtres, sortis de l’enfance, les miens, ceux de vos enfants, ceux des enfants à qui l’on lit l’histoire ?

Non, ces doudous ont bien un propriétaire mais nous ne savons pas s’il s’agit d’un petite garçon, d’une petite fille et cela rend l’identification plus facile pour nos jeunes lecteurs.

Berk
Chaque histoire commence débute par ces mots :

L’autre jour, un truc terrible est arrivé…

Un truc terrible qui arrive aux doudous et comme pour chaque aventure, c’est le doudou Berk qui raconte.

Une aventure dans la chambre pendant que notre propriétaire est à l’école (Le Mange-doudous), une dans le bain (Le bain de Berk) et enfin (pour le moment et en attendant impatiemment la suite) une dernière à l’école (La nuit de Berk).

Après cette introduction du « truc terrible » que Berk raconte à son ami, nous voilà lancés dans des histoires drôles et enfantines, avec un petit côté effrayant qui fait du bien et une fin toujours positive. À signaler, l’auteur soigne particulièrement ses chutes. La lecture de ces histoires se termine avec un grand éclat de rire (parfois un peu dégoûtant mais aussi rafraîchissant si l’on peut dire).

Berk

Les dessins sont très expressifs et donnent parfaitement l’illusion du mouvement. Il faut voir notre ami l’éléphant Aspiro se mettre à courir sur le bord de la baignoire pour sauver Berk de la noyade. Il y a aussi Drago le dragon qui n’a pas peur de grand chose (à part l’eau chaude) mais aussi Trouillette, la petite tortue qui porte bien son nom (dans Le bain de Berk).

Et puis, il y a aussi de l’entraide dans l’univers enfantin de Julien Béziat. Une aide souvent maladroite mais peu importe, elle est présente.

Berk ne veut pas laisser ses copains au Mange-doudous, Berk veut prévenir ses copains d’un grand danger (Le bain de Berk) et enfin, Berk et Croco le sac-à-dos s’unissent pour nettoyer la classe qu’ils ont vraiment vraiment sali avec de la peinture!

Les aventures de Berk et de ses amis doudous parleront à tous les enfants qui aiment encore leur(s) doudou(s) mais aussi aux adultes, tant pour eux que pour leur lire ces belles histoires. Les endroits où l’auteur situe les péripéties de Berk plaisent forcément aussi aux petits lecteurs : la chambre est explorée, la salle de bain et plus précisément la baignoire avec des bulles de partout et enfin la classe, pendant la nuit !

Berk

Berk et ses copains sont drôles et bienveillants. Ils s’en sortent toujours même si, souvent, on a très peur pour eux et les chutes sont tellement bien amenées qu’on en oublie (presque) la déception d’avoir fini le livre !

Le Mange-doudous (10/10/2013), Le bain de Berk (07/09/2013), La nuit de Berk (22/08/2018) de Julien Béziat, collection Pastel de L’école des loisirs.

 

  •  
    14
    Partages
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire