Littérature Jeunesse

Après le cirque, où vont les artistes ?

Auteur phare des éditions Sarbacane, Didier Lévy, après un passage par les Arts Déco de Paris, ose nous proposer un album dont il assume à la fois les mots et les images.

Après le cirque

Après le cirque est un très joli album, écrit comme une sorte d’imagier. Chaque double page se compose de courtes phrases sur la page de gauche et d’une image, d’un dessin, d’un tableau sur la page de droite. Le texte fait écho au dessin et inversement. 
C’est très beau et poétique à la fois. Les références s’affichent clairement et il est probable que beaucoup nous échappent. Celles que nous reconnaissons nous éblouissent.

Après le cirque

Didier Lévy ne cherche pas la perfection dans ses dessins. Certains semblent enfantins, très simples mais ceux là ont une puissance d’évocation encore plus forte. Quelques traits, quelques couleurs et nous voilà transportés ailleurs. Comme si nous avions assisté à un beau spectacle, tout comme les spectateurs du livre qui rentrent chez eux après le cirque. Oui, les spectateurs partent, mais que font ceux qui ont donné leur représentation ? C’est cela que nous raconte Didier Lévy avec malice et poésie.

Le cracheur de feu va pousser la chansonnette sous les fenêtres de la marchande d’eskimos. Didier Lévy

Ou encore

Le lanceur des couteaux fait la vaisselle.Didier Lévy

Pour les enseignants qui nous lisent, il y aurait un joli travail à faire à partir de cet album : utiliser les images pour proposer des travaux d’écriture et/ou utiliser le texte pour proposer une interprétation en arts plastiques. Peut-être quelques enfants auraient les mêmes idées que le formidable Didier Lévy.

 


 

 

Après le cirque de Didier Lévy

Éditions Sarbacane, mars 2021

 

Site webFacebookInstagramTwitter

Après le cirque


Image bandeau : Extrait de l’album

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page