BDLes prix littéraires

Angoulême quarante-septième

Le Festival international de la BD se tient à Angoulême du 30 janvier au 2 février. L’occasion pour les aficionados du 9è art et pour les plus chanceux d’aller voir sur place nombre de planches ayant nourri notre imaginaire illustré de l’année 2019. Pas moins de 72 livres font ainsi partie de la compétition officielle de cette 47è édition. Le palmarès sera dévoilé le samedi 1er février à 19 h.

Notons que les prix qui seront attribués – et qui prennent la douce appellation de «Fauve d’or» – auront à puiser dans cinq sélections différentes. La Sélection officielle, la plus fournie, recense 43 albums. Ils offriront au jury présidé par Marion Montaigne (Tu mourras moins bête, Delcourt ; Dans la combi de Thomas Pesquet, Dargaud), de faire un choix avisé entre le Prix de l’Audace, le Prix Révélation, le Prix de la Série, le Prix du Public France Télévisions, le Prix Spécial du jury et, bien évidemment, le Prix du Meilleur Album.

Si l’on prend le temps de s’intéresser à la Sélection officielle, on y retrouve logiquement quelques-uns des tops de l’année écoulée : de la nouvelle aventure crépusculaire du lieutenant Blueberry (Amertume apache, Dargaud) à la confrontation épique entre un loup blanc et un berger solitaire (Le loup, Casterman), en passant par les rebondissements rocambolesques d’un récit haut en couleurs autour d’un vaurien rusé (Les Indes fourbes, Delcourt)…

Hasard des lectures ou choix délibéré de vous proposer, sur Addict-Culture, des coups de cœur qui sortent des sentiers battus ? Seuls quelques titres de la Sélection ont été chroniqués sur Addict-Culture, en l’occurrence l’excellent opus de Robin Cousin : Des milliards de miroirs » (FLBLB), auxquels s’ajoutent « Le loup » et « Les Indes fourbes« , précédemment cités, ainsi que « In Waves » (Casterman), « Saison des roses » (FBLB) et « Algues vertes, l’histoire interdite » (Delcourt). Ce qui, en réalité, n’est déjà pas si mal même si, avec le recul, on aurait bien aimé lire et partager avec vous des BD dont les thèmes ou le parti-pris graphique nous auraient assurément séduits. Il en est ainsi de Acte de Dieu (Ici Même) ou bien encore de La tournée (Ça et Là). Mais le temps a manqué !

Par ailleurs, le festival BD d’Angoulême ne serait pas ce qu’il est sans les expositions qu’il présente. Attardons-nous sur deux d’entre elles, proposées cette année. « Robert Kirkman, Walking Dead et autres mondes pop » (30 janvier au 2 février) va retracer vingt ans de la carrière du scénariste de Invincible et Outcast, tandis que, dans un tout autre genre, « Chemins de traverse » (30 janvier au 1er mars), consacrée à Catherine Meurisse, va mettre en lumière l’expression intime, artistique et humoristique de l’auteure de La Légèreté. Quant au lauréat du Prix Goscinny 2019, le scénariste Pierre Christin, co-créateur de Valérian, il fait l’objet d’une rétrospective exceptionnelle.

Dernière minute ! Mercredi soir 29 janvier, Emmanuel Guibert (« La guerre d’Alan« , « Le photographe ») a été élu Grand Prix du Festival. Plus de 1800 auteurs et autrices de bande-dessinée ont participé au vote. Emmanuel Guibert succède à Richard Corben en 2018 et à Rumiko Takahashi l’an dernier. Le site officiel du Festival précise que « Le Grand Prix couronne un auteur complet, dessinateur innovant et narrateur hors pair, dont l’œuvre pour adultes comme pour enfants est empreinte de la plus grande humanité« .

Mise à jour du 1er Février 2020 avec le Palmarès :

La Fauve d’Or a été décerné à Grouazel et Locard pour « Révolution – 1.Liberté » (Actes Sud/L’AN 2),
Le Prix spécial du Jury a été décerné à Seth pour « Clyde Fans » (Delcourt),
Le Prix de la Série a été décerné à Tanabe Gou pour « Dans l’abîme du temps » (Ki-Oon),
Le Prix de la Révélation a été décerné à Joe Kessler pour « Lucarne » (L’Association)
Le Prix de l’Audace a été décerné à Nanni Giacomo pour « Acte de Dieu » (Ici-Même)
Le Prix de la Jeunesse a été décerné à Camille Jourdy pour « Les Vermeilles » (Actes Sud BD)
Le Prix du Patrimoine a été décerné à Nicole Claveloux et Edith Zha pour « La Main verte et autres récits » (Cornélius)
Le Fauve Polar SNCF a été décerné à Emmanuel Moynot pour « No Direction » (Sarbacane)
Le Prix de la Bande Dessinée alternative a été décerné à Ivana Armanini pour Komikaze #18
Le Prix Jeunes Adultes a été décerné à Akiko Higashimura pour « Le Tigre des Neiges » (Le Lézard Noir)
Le Prix du Public France Télévisions a été décerné à Chloé Wary pour « Saison des Roses » (FLBLB)

Pour en savoir plus consultez le site officiel du Festival ci-dessous.


Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême

du jeudi 30 janvier au dimanche 2 février 2020

(jeudi et vendredi de 10h à 19h / samedi de 10h à 20h / dimanche de 10h à 18h)

Renseignements sur les réseaux du festival :

Site web Facebook Instagram Twitter

Illustrations : Charles Burns

  •  
    30
    Partages
  • 29
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer