Chronique Musique Musique

King Creosote et le coeur bat

Ecrit par

King-Creosote-From-Scotland-With-Love

 

Quand les écossais organisent une compétition sportive, ils ne font pas les choses à moitié : pour mettre en valeur les Jeux du Commonwealth organisés cet été, un documentaire est diffusé et la BO est confiée à King Creosote, lui-même natif d’Anstruther, jolie petite ville dans la Council Aera de Fife.

Je serai bien en peine de vous donner les résultats des ces jeux, mais par contre, je ne saurai trop vous recommander l’écoute de ce magnifique From Scotland With Love et lui donner la médaille d’or.

Forcément, quand on connait l’objet de cet album, à quelques encablures d’un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, on pouvait craindre un disque anthémique à la gloire de son pays natal. Kevin Anderson, Monsieur King Creosote, au contraire, chante de sa douce voix l’Ecosse au quotidien, sa beauté mais aussi ses difficultés, son passé comme son présent. Il fallait aussi s’en douter, le bonhomme est capable de tout, 40 albums au compteur en une grosse dizaine d’année, même si depuis quelques années, il tend à faire les choses plus calmement et plus traditionnellement.

Après l’immense carton mérité de sa collaboration avec Jon Hopkins (Diamond Mind, pour ceux qui vivent sur une autre planète), King Creosote retourne à son folk traditionnel (banjo, accordéon, violon, tout y passe) tel qu’on a pu le connaître sur KC rules OK ou Bombshell.

S’ensuivent donc Onze magnifiques morceaux certes très classiques mais imparables pour les fans du bonhomme, avec pour points d’orgue, l’enchaînement For One Night Only, pop song lumineuse et Bluebell, Cockleshell, 123, avec son chœur d’enfants. On citera également Pauper’s Dough ou One Floor Down parmi les sommets de cet album. Si tout va bien, si vous avez un petit cœur qui bat et des oreilles en état de marche, vous allez craquer et filer direct à Glasgow.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 commentaire(s)

  • je comprends enfin tous ces gens qui se refusent à écouter un album parce que ça fait 250000 fois qu’on leur répète que c’est « absolument génial » …
    j’ai pas envie de l’écouter …
    et oui je sais que je passe à côté de quelque chose…

    en revanche je compte sur vous pour me rappeler de le faire dans quelques semaines

Ajouter un commentaire