Chronique Musique Interviews

Real Estate : Notre musique a pris de la hauteur – Interview

RReal Estate a récemment sorti In Mind, son quatrième album. Sans doute le plus aventureux à ce jour. In Mind sans en atténuer les qualités, est un disque de transition. C’est leur premier sans le guitariste historique et membre fondateur du groupe, Matt Mondanile. Julian Lynch, son talentueux successeur est arrivé alors que les bases d’In Mind avaient déjà été posées. Nous avons rencontré le groupe au complet dans un bar Parisien à quelques instants de leur court mais efficace concert Parisien. Apaisés et sans langue de bois la complicité des membres de Real Estate est évidente. Ils nous parlent de la nouvelle dynamique du groupe, de leurs envies d’expérimentations et réagissent à une déclaration fracassante de leur ancien guitariste.

Atlas est votre disque qui a rencontré le plus de succès. Il s’est même classé #34 au Billboard. Dans quel état d’esprit étais-tu au moment de te mettre au travail sur In Mind ? Avais-tu l’impression de jouer gros ?

Martin Courtney : Nous n’avons jamais ressenti qu’Atlas était notre album ayant le mieux marché. Tu parles de succès, mais comment l’évaluer ? A l’époque de Days, notre deuxième disque nous subissions une certaine pression. Nos concerts commençaient à attirer plus de monde, l’album sortait sur un label plus important. Nous avons fait un bout de chemin depuis. Aujourd’hui nous n’avons rien à prouver à qui que ce soit.

Alex Bleeker : Je ne savais même pas que nous avions été classés 34ème. Tu sais nous étions, comme pour nos précédents disques à fond dans la tournée de promotion. Sans réaliser ce qui se passait. A aucun moment pendant l’enregistrement d’In Mind nous avons pensé à essayer de surpasser Atlas. Comme d’habitude, nous avons voulu enregistrer un disque différent du précédent en prenant le plus de plaisir possible.

Jackson Pollis : Je dirais même qu’In Mind est l’album pour lequel nous avons été le plus détendu pendant les sessions.

Comment avez-vous vécu le départ de Matt Mondanile ? Avez-vous longuement réfléchi avant de le remplacer par Julian Lynch ?

Alex : La décision a été facile. Nous avons demandé à Matt de quitter le groupe. Nous connaissons Julian depuis longtemps. Il a déjà joué avec nous par le passé. C’est un coup de chance qu’il ait été disponible pour rejoindre le groupe.

Comment décririez-vous la nouvelle dynamique du groupe ?

Jackson : Notre musique prend de la hauteur et de la profondeur grâce au jeu de guitare de Julian.

Matt Kallman : La différence est flagrante en concert. La guitare de Julian apporte plus de relief. J’ai l’impression que nous réinterprétons nos anciens titres. Le son est plus dynamique. L’ambiance entre les membres du groupe aussi.

Real Estate par Alain Bibal

Crédit photo : Alain Bibal

Matt Mondanile affirmait il y a quelques années que sans lui le groupe serait plus monotone. Quelle est votre opinion sur la question ?

Alex : Vraiment ? Il insinue donc qu’il apportait un côté plus étrange du groupe. Il n’a jamais été le membre de Real Estate qui expérimentait le plus malgré son background musical. Bon, je propose que l’on vote pour savoir qui expérimente le plus (rire). Je n’en reviens pas qu’il ait dit quelque chose comme ça….

Justement, je trouve qu’In Mind est votre album le plus expérimental à ce jour. Etes-vous d’accord ?

Martin : Nous avons voulu rester le plus ouvert d’esprit possible. Cela s’entend.

Matt : En référence à ta question précédente, je trouve qu’Atlas est plus monotone qu’In Mind (rire général). J’ai du mal à écouter Atlas aujourd’hui. L’idée que je me fais de ces chansons ne ressemble en rien au résultat final que tu retrouves sur le disque. Elles sonnent différemment dans mon esprit.

  •  
    47
    Partages
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire