Chronique Musique

Volage sourit à la vie !

Et si, demain, le Tours Football Club nous gagnait la Ligue des champions… et bien quoi on peut toujours rêver !…Ou arrêter de fumer !

Cette idée saugrenue ne vient pas de nulle part, non, c’est  l’écoute répétée de Volage et de leur tout nouvel album Sittin’ Sideways qui a aiguillé ma fertile imagination et devrait donner quelques sueurs froides à leurs honorables concurrents ricains ou britons !

Vous l’aurez compris, Volage vient de Tours, le groupe existe depuis 2012 et commence  à s’installer durablement dans le paysage garage pop français.

Paul Rannaud (voix, guitare, clavier), Paul Vidy (guitare), Thibault Gaudinat (batterie) et Simon Pruvost (basse) autoproduisent et sortent rapidement un premier EP, Maddie. Heart Healing, leur premier album sort en 2014 et marque déjà les esprits curieux avec leurs chansons garage pop, qui doivent autant aux Beatles qu’à Ty Segall, l’influence la plus immédiate du groupe.

Quelques unes de ces chansons seront reprises ensuite en version acoustique pour le très joli EP Coffee Dreamer, histoire de prouver que Volage sait envoyer du bois mais également nous pondre quelques mélodies aériennes très pop 60’s de haute volée.

Sittin’ Sideways semble d’ailleurs condenser leurs travaux précédents, pop, rock et garage psychédélique, pour un  disque encore meilleur que leurs premiers essais.

À l’image de la jolie pochette, vous allez vous choper un joli sourire à l’écoute de ses 8 chansons magnifiquement produites qui abandonnent peu à peu le garage rock du début pour une pop racée et nimbée d’un joli voile mélancolique.

En effet, si l’inaugural Permanent Feeling et sa rythmique endiablée rappelle Ty Segall, Sittin’ Sideways, le morceau titre, et ses quelques notes de pianos nous entraine sur des rives plus aériennes et légères.

Le sombre Spleen et le garage Whispers remontent très haut la température avant que le versant pop 60’s reprennent le dessus sur une face B gorgée de soleil et de cordes et font passer le groupe dans une tout autre dimension, bien plus ambitieuse et étonnante à l’image de l’angélique Never Heal, petit tube beatlesien en conclusion d’un très joli disque.

Sittin’ Sideways  de Volage est disponible depuis le 30 mars chez Howlin Banana/Modulor.

Volage sera également en concert un peu partout en France ce printemps : le 13 avril à Clermont-Ferrand, le 14 avril à Colmar,  le 17 avril à Limoges,  le 18 avril à Nantes, le 19 avril à Rennes, le 20 avril à Lorient, le 25 avril à Nîmes, le 26 avril à Aubusson, le 27 avril à Lyon, le 28 avril à Bordeaux, le 18 mai à Paris et le 22 juin à Tours, histoire de bien commencer l’été à la maison.

Facebook Bandcamp Soundcloud Instagram

  •  
    8
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer