BDLittérature Jeunesse

« Léo et la Méduse » : la famille Vieillepierre en Grèce

C’est déjà la quatrième aventure de la famille Vieillepierre proposée par Joe Todd -Stanton et éditée par Sarbacane.
La calligraphie utilisée sur la couverture de ce nouveau tome nous fait immédiatement penser à la Grèce et effectivement, nous voici en Grèce antique, celle d’Ulysse par exemple.

Si Joe Todd-Stanton aime les aventures, il n’oublie jamais d’être pédagogique. Ainsi les premières pages nous situent la Grèce sur une carte et nous proposent un portrait dessiné de chacune des  créatures mythiques qui la peuplent et que nous allons rencontrer : le Sphinx, le Minotaure, le Cyclope …
Léo est donc ici un nouveau héros de la famille Vieillepierre, envoyé en Grèce pour faire ses armes mais avec la consigne stricte de protéger les créatures mythologiques et surtout de ne leur faire aucun mal.

Athéna, la déesse, veille sur la ville d’Athènes et forme des héros pour protéger la ville de ces créatures.
 Or Léo brûle de devenir à son tour un de ces héros. À la suite d’un malentendu, il en devient un sans vraiment le mériter mais péché d’orgueil, il se tait et ne révèle pas la vérité. 
Problème car Athéna va lui confier d’autres missions et pour cela Léo devra ruser pour ne pas contrevenir aux consignes de ses parents.
Ceux sont alors des pages formidables où Léo use de grandes qualités pour détourner les créatures mythologiques de la ville d’Athènes, proposant des friandises au Minotaure, offrant un monocle au Cyclope pour qu’il ne piétine plus les gens, agitant un simple bâton devant le Cerbère pour le reconduire aux Enfers.
Pages dans lesquelles on apprend que ces créatures ne sont pas si méchantes qu’Athéna veut bien le dire.

Léo et la méduse
extrait de « Léo et La Méduse / Joe Todd-Stanton / Editions Sarbacane

Et voilà le dilemme du pauvre Léo. Car une nouvelle mission lui est confiée qui le mettra face à son destin et notamment cette Méduse déjà entrevue au début de l’aventure.
Que fera Léo ? Se couvrira-t-il de gloire en renonçant à son serment ou ira-t-il contre Athéna ?

Est-il encore utile de vous dire que j’aime beaucoup la famille Vieillepierre ? Non, certainement pas. Par contre je peux vous dire que ce quatrième tome est selon moi le meilleur !
Les qualités de narration, de dessins, de montages et de découpage sont toujours présentes. Joe Todd -Stanton a du talent, nous le savons.

Ici c’est le dilemme que vit Léo qui rend l’aventure passionnante et c’est sûrement la raison pour laquelle les enfants s’identifient tant à lui. Léo est un héros, il est droit et même s’il vacille par moment, ce qui le rend encore plus humain, il finit toujours par faire le bon choix même si ce dernier est dangereux pour lui. Somme toute, il est un héros très positif mais pas infaillible. Une belle leçon pour les petits lecteurs.


 

Léo et la Méduse de Joe Todd-Stanton

 

Éditions Sarbacane, 7 octobre 2020

 

Site webFacebookInstagramTwitter

Léo et la méduse


Image bandeau : extrait de « Léo et La Méduse / Joe Todd-Stanton / Editions Sarbacane

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page